Le portail « Apprendre avec vous » a été lancé, jeudi. Sophie Vincent, coordonnatrice du PRESE, Miguel Aubouy, chargé de projet d’« Apprendre avec vous », Sylvain Laroche, du P’tit bonheur de Saint-Camille, et l’étudiante Catherine Gaulin, maîtrise en environnement, ont pris part au lancement.
Le portail « Apprendre avec vous » a été lancé, jeudi. Sophie Vincent, coordonnatrice du PRESE, Miguel Aubouy, chargé de projet d’« Apprendre avec vous », Sylvain Laroche, du P’tit bonheur de Saint-Camille, et l’étudiante Catherine Gaulin, maîtrise en environnement, ont pris part au lancement.

Un portail pour faire connaître les ressources

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Les services des cliniques-écoles des institutions d’enseignement supérieur demeurent méconnus. Pour mieux les faire connaître, le portail « Apprendre avec vous » a été lancé, jeudi. L’Université de Sherbrooke, le Cégep de Sherbrooke, l’Université Bishop’s, le Collège régional Champlain (CRC) et le Collégial du Séminaire de Sherbrooke se sont unis pour lancer le site internet, qui permet de recenser l’ensemble des services disponibles.

Avec la mise en ligne de ce portail, l’objectif est de proposer une porte d’entrée unique pour le grand public et les organisations locales, précise la coordonnatrice du Pôle régional en enseignement supérieur de l’Estrie (PRESE), Sophie Vincent, qui note que ces cliniques sont souvent bien connues dans leur milieu respectif, mais moins bien de la population en général. « L’idée, c’est de rendre ça plus facile », souligne Sophie Vincent. Elle note que s’il s’agit de services généralement gratuits ou à prix modiques, il y a parfois une contrepartie, comme une liste d’attente ou des périodes précises pour recevoir les services (par exemple, pendant la session collégiale).

Chaque année, des centaines d’Estriens profitent de ces services gratuitement ou à prix modiques. On pense autant à des cliniques en adaptation scolaire, en psychoéducation qu’en environnement. On compte également des projets pédagogiques où des équipes d’étudiants peuvent recevoir des mandats concrets de la part d’organismes communautaires. Uniquement du côté de l’UdeS, on peut parler de 280 000 heures de travail d’étudiants mis au service de la collectivité, soit par les services des cliniques ou la réalisation de différents projets.

Le P’tit Bonheur de Saint-Camille fait partie des organisations qui ont bénéficié des services de la clinique en environnement de l’Université de Sherbrooke. Le projet comptait deux volets, dont un qui vise à sensibiliser les élèves de 6e année aux émissions de gaz à effet de serre (GES) émis par une famille. Un atelier doit d’ailleurs avoir lieu (si la température le permet) au P’tit Bonheur, ce vendredi, en présence d’une étudiante de l’UdeS et des finissants de l’école Christ-Roi, indique Sylvain Laroche, du P’tit Bonheur, cocoordonnateur des Ateliers de savoirs partagés (ASP) 2.0. La collaboration avec la clinique environnement a aussi permis de comptabiliser les GES émis dans le cadre d’un projet mené avec des chercheurs de différentes universités, des GES qui seront compensés. L’objectif est aussi de réduire à la source, note M. Laroche.

La création du portail est l’une des initiatives du PRESE, qui a été créé en décembre 2018.