La Ville de Sherbrooke pourrait synchroniser plusieurs de ses feux de circulation dans les prochaines années.

Un plan pour synchroniser les feux de circulation

La Ville de Sherbrooke pourrait synchroniser plusieurs de ses feux de circulation dans les prochaines années. Elle travaille à un plan directeur de ses feux de circulation qui donnera une vue d’ensemble du territoire en 2019.

« Nous constatons sur le territoire de la Ville de Sherbrooke qu’il y a énormément de feux de circulation. Plus que sur celui de la majorité des villes. Il y a des feux qui ont été positionnés dans le passé, probablement pour régler des situations ponctuelles, et qui n’ont pas lieu d’être. Nous voulons répertorier tous les feux de circulation sur notre territoire et pouvoir en éliminer si nous sommes capables », explique d’emblée Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines et du développement durable à la Ville de Sherbrooke.

« Certains feux sont très âgés. Les pièces des contrôleurs à l’intérieur n’existent plus. Avant d’investir des deniers publics pour les remettre à niveau avec les nouveaux types de contrôleurs, on veut voir s’il y a moyen de les éliminer.

« L’autre chose que ça nous permettra de faire, c’est de synchroniser les feux. Nous n’avons pas beaucoup de synchronisation sur le territoire. On veut en faire sur les plus grandes artères, qui sont King, Portland, Prospect entre autres. C’est un peu ce qu’on vit sur Grande-Allée quand on va à Québec. Si on roule à 50 km/h, on attrape tous les feux verts. On veut faire le même processus pour nos grandes artères pour accélérer la fluidité et limiter les gaz à effet de serre, parce que c’est au démarrage qu’on a le plus de gaz à effet de serre », ajoute-t-elle.

Pour le moment, une synchronisation est active sur un très court tronçon de la rue King et un tronçon du boulevard de Portland.

Quant à la signalisation pour le virage à droite aux feux rouges, elle a déjà été ajustée aux intersections prioritaires. « À la suite de l’accident ayant coûté la vie à une cycliste au centre-ville, nous avons revu l’ensemble de nos feux de circulation prioritaires. Nous nous sommes assurés que les virages à droite et que les protections piétonnes étaient correctes et à jour. Nous les avons améliorées. Nous avons fait ce travail pour les intersections prioritaires, pas pour l’ensemble des intersections. C’est sûr qu’une fois que le plan directeur sera fait, à chaque intersection, on devra se poser la question si on doit revoir les virages à droite. »

Le plan directeur devra aussi s’adapter aux résultats d’un projet pilote mené en collaboration avec la Société de transport de Sherbrooke (STS) sur la rue King pour permettre aux autobus de s’insérer plus facilement dans la circulation.

Le plan directeur pour les feux de circulation est attendu depuis longtemps. « On a réussi à s’organiser une équipe de circulation plus complète qui nous permet de passer des projets comme ça. On s’attend à terminer en 2019 », espère Caroline Gravel.