Aménagé durant l'été au coût de 265 000 $, le parc Irma-LeVasseur a été inauguré la semaine dernière par Hélène Dauphinais, conseillère municipale et présidente du comité de toponymie de la Ville de Sherbrooke, Thérèse Venner-Guillette, Yvonne Venner et Annie Godbout, conseillère municipale du district de Rock Forest.

Un parc en l'honneur d'Irma-LeVasseur

Sherbrooke a maintenant un parc au nom d'Irma LeVasseur, une des pionnières de la médecine au Québec, décédée en 1964.
Le parc de voisinage Irma-LeVasseur est situé rue Guy-Pigeon dans un quartier résidentiel en pleine expansion de l'arrondissement de Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville.
Aménagé au coût de 265 000 $, le nouveau parc offre des modules de jeux destinés aux jeunes âgés de 2 à 12 ans. On y retrouve deux aires de jeux, un sentier piétonnier ainsi qu'un bassin de rétention. L'aménagement réalisé au cours de l'été a notamment permis de préserver d'intéressants spécimens de pins blancs dans le secteur boisé du parc.
L'inauguration du parc Irma-Levasseur s'est déroulée jeudi en présence de la présidente du comité de toponymie de la Ville de Sherbrooke et conseillère du district Pin-Solitaire, Hélène Dauphinais, ainsi que de la conseillère du district de Rock Forest, Annie Godbout.
Cette dernière a souligné l'importance des nouvelles installations dans la qualité de vie du quartier.
« Ce nouveau secteur de l'arrondissement est appelé à se développer davantage au cours des prochaines années. Le nouveau parc aura des répercussions sur la qualité de vie des citoyens. Il est doté d'installations modernes qui répondront assurément à un besoin exprimé par les jeunes familles », a déclaré Mme Godbout.
Hélène Dauphinais a pour sa part justifié l'attribution du nom d'Irma-LeVasseur à la carrière exceptionnelle qu'a connu celle qui a vu le jour à Québec en 1877.
« Irma LeVasseur a été la première femme francophone à exercer la médecine au Québec. Elle a notamment cofondé le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, à Montréal, et l'hôpital L'Enfant-Jésus, à Québec », a indiqué Mme Dauphinais.
Spécialiste en chirurgie et en pédiatrie, Irma LeVasseur a aussi été médecin militaire durant la Première Guerre mondiale.