C’est sur le terrain adjacent au Quartier Santé, sur la 12e Avenue, que le Groupe Laroche projette la construction d’un hôtel.

Un nouvel hôtel près du CHUS?

EXCLUSIF // Le Groupe Laroche projette de construire un hôtel sur la 12e Avenue sur le terrain adjacent à son Quartier Santé, qui regroupe une station-service et plusieurs restaurants. Une demande de changement de zonage a été déposée à la Ville de Sherbrooke pour ce terrain situé à proximité de l’autoroute 610.

Éric Laroche, vice-président du Groupe Laroche, confirme qu’une demande a été déposée. « Nous souhaitons simplement rétablir le zonage initial qui permettait l’hôtellerie. Nous n’avons pas de projet concret, mais nous croyons au potentiel du secteur. Pour que le projet se réalise, il faut un client, mais nous ne pouvons pas approcher les clients tant que le zonage ne permet pas la construction. »

Selon M. Laroche, le zonage permettant l’hôtellerie a été retiré lors de la refonte du règlement de zonage et lotissement adopté en mai 2017. « On nous a intégrés dans le parc régional qui ne prévoit pas ces usages alors que nous ne l’avions pas demandé. Nous avons besoin d’un avis de pertinence de Destination Sherbrooke pour aller de l’avant. »

Pour valider sa demande de changement de zonage, le Groupe Laroche dispose de plusieurs versions d’un projet hôtelier, mais ne peut pas y attacher une bannière pour le moment. Une étude de marché a également été réalisée. Éric Laroche ne souhaite pas dévoiler les résultats de cette étude et ne précise pas de combien de chambres le nouvel établissement pourrait disposer.

« Nous croyons que la proximité avec l’hôpital offre un beau potentiel. Nous avons bien confiance qu’il s’agit d’un endroit stratégique avec une vue superbe. À notre avis, nous avons le prime spot. »

Zonage

Le zonage de l’autre côté de la 12e Avenue, où se trouve déjà l’hôtel Le Floral, permet les établissements hôteliers, pratiquement de la rue Brûlotte jusqu’au CHUS.

M. Laroche avance ne pas connaître la décision de Destination Sherbrooke concernant l’avis de pertinence de son projet.

À Destination Sherbrooke, on refuse de dévoiler la conclusion de l’étude menée à l’interne, étude qui a été transmise au Service de l’urbanisme. Tout laisse pourtant croire qu’il s’agit d’un avis favorable.

« Selon les analyses dont nous disposons, il y aurait de la place pour des chambres d’hôtel supplémentaires à Sherbrooke », confirme Amélie Boissonneau, coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke. Elle refuse néanmoins d’indiquer s’il serait opportun de construire de nouvelles chambres dans l’est de la ville.

Sherbrooke pourrait-elle accueillir à la fois un hôtel dans l’est de la ville et un hôtel au plateau Saint-Joseph, comme l’a déjà évoqué le maire Steve Lussier? « Si un nouvel hôtel s’est ajouté au moment de concrétiser un projet au plateau Saint-Joseph, il faudra réévaluer tous les paramètres et revoir l’étude d’occupation des chambres à Sherbrooke avant de donner un avis positif », répond Mme Boissonneau.

Enfin, Éric Laroche confirme être toujours intéressé par le projet du Quartier Well Sud. Il en est à étudier les paramètres de l’appel de propositions.