Le Club quad Arc-en-Ciel de l’Estrie est en train d’aménager un nouveau sentier le long de l’autoroute 10-55 à Sherbrooke.
Le Club quad Arc-en-Ciel de l’Estrie est en train d’aménager un nouveau sentier le long de l’autoroute 10-55 à Sherbrooke.

Un nouveau sentier quad le long de la 10-55

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Le Club quad Arc-en-Ciel de l’Estrie a entrepris des travaux majeurs pour l’aménagement d’un sentier de plusieurs kilomètres le long de l’autoroute 10-55 à Sherbrooke. Le nouveau trajet deviendra un lien important pour relier plusieurs zones de l’Estrie.

« C’est majeur! Nous travaillons sur le projet depuis 2006 », se réjouit Anne-Marie Leclerc, présidente du club, lors d’un entretien accordé à La Tribune. « Il y a des travaux depuis trois ans, mais c’est la première fois qu’ils sont plus visibles. »

« Pour nous, cela signifie de ne plus perdre de droit de passage. Ça sera un sentier d’hiver permanent. »

Les travaux sont en cours en bordure de l’autoroute 10 Ouest, à la hauteur du secteur de Saint-Élie. Ils ont dû faire l’objet d’un accord avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) et réalisés par le club. Le chantier a débuté à la fin du mois d’octobre et doit se poursuivent jusqu’à la mi-décembre, explique Dominique Gosselin, porte-parole du MTQ.

Les travaux consistent à aménager un sentier d’environ 13 kilomètres le long de l’autoroute 10-55, du côté nord, entre Brompton et Saint-Élie. Le projet se déroule en trois phases, soit de 2019 à 2021.

Les travaux de cette année sont concentrés sur l’autoroute 10 ouest entre les kilomètres 140 (à l’ouest de l’autoroute 410) et 134 (à l’est du chemin Saint-Roch) ainsi que sur l’autoroute 55 sud entre les kilomètres 59 et 57 (à la hauteur du chemin des Écossais).

L’aménagement du nouveau sentier de véhicules hors route a lieu sur l’emprise du ministère des Transports du Québec (MTQ). Le chantier a reçu l’autorisation préalable du MTQ de manière à garantir la sécurité des usagers de la route.

« Le projet a donc fait l’objet d’une entente entre le Club et le Ministère, qui décrit notamment l’emplacement exact du sentier, le type de véhicules hors route concernés, soit des quads, ainsi que les obligations et responsabilités qui incombent au Club quant à la réalisation des travaux, l’entretien et l’exploitation du sentier », dit Mme Gosselin.

Le nouveau sentier, qui sera permanent durant la saison hivernale, permettra de relier Sherbrooke aux secteurs de Magog et du Val-Saint-François.

Subvention de 50 000 $

« Le Club Arc-en-ciel de l’Estrie a d’ailleurs bénéficié d’une subvention de 50 000 $ pour le projet, dans le cadre du Programme d’aide financière aux véhicules hors route – Infrastructures et protection de la faune. »

Selon Mme Leclerc, le nouveau tronçon évalué à 329 000 $ fera le lien entre le club quad de Magog et celui du Val-Saint-François. « Nous avons travaillé fort avec toutes les instances impliquées. Dans deux à trois ans. Ça sera terminé », estime-t-elle. 

« Ce tronçon ne sera accessible que l’hiver, car il passe dans un secteur agricole et on ne peut y circuler l’été. »

Le Club quad Arc-en-Ciel de l’Estrie, qui compte environ 450 membres, espère pouvoir rouvrir une portion de sentier dans le secteur Lennoxville pour la prochaine saison. Le tronçon pourrait mener les quadistes vers la région de Coaticook, poursuit Anne-Marie Leclerc.

« Nous avons perdu ce lien depuis de nombreuses années. Un propriétaire nous avons interdit le passage parce que des usagers du sentier avaient laissé des déchets au sol. Nous demandons aux quadistes de ne rien jeter par terre. On doit être capable de garder nos déchets avec nous et de les jeter à la poubelle. C’est important pour ne pas perdre nos droits de passage. »