Les travaux devraient se poursuivre à l’intersection des rues Bertrand-Fabi et King Ouest jusqu’au 19 juillet.

« Un moment très difficile » à l’intersection King Ouest et Bertrand-Fabi

Les travaux de l’intersection la plus achalandée de Sherbrooke sont lancés mercredi et dureront jusqu’au 19 juillet. Les automobilistes sont invités à éviter l’intersection des rues King Ouest et Bertrand-Fabi en empruntant le boulevard des Vétérans, du Mi-Valon, Bourque, René-Lévesque ou par les rues Président-Kennedy et Henri-Labonne pour le temps des travaux qui coûteront 1,3 million de dollars.

« Sachez que ce sera un moment très difficile, avoue la directrice du service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel. On commence avec une phase préparatoire cette semaine, mais la semaine prochaine, ce sera de grosses excavations. Il va y avoir une bonne portion du boulevard Bertrand-Fabi qui sera complètement fermé à la circulation, mis à part, peut-être, certains accès pour les commerces », dit-elle, assurant que les commerçants ont été contactés par Commerce Sherbrooke et qu’ils seront informés aux différentes étapes. 

Pas moins de 50 000 véhicules par jour passent par ce coin de rue.

Les plans sont de créer une nouvelle voie pour tourner à gauche et de rehausser la conduite d’aqueduc. « On recommande aux citoyens de se trouver des chemins alternatifs, indique Caroline Gravel. Les commerces seront accessibles pour la semaine en tout temps et pour le reste des travaux, il y aura une signalisation particulière pour les atteindre. Pour ceux qui n’ont pas à se rendre dans ces commerces, s’il vous plait, évitez le secteur », dit-elle, ajoutant qu’un brigadier sera d’office sur la rue Viel pour assurer la sécurité des enfants. 

Un autre chantier a débuté à la fin de la semaine dernière dans le même secteur. « C’est un trottoir entre Gibraltar et des Hauts-Bois. C’est un trottoir qui est en dehors de la circulation, cependant. Il y aura une diminution de vitesse, qui va passer de 70 à 50 km/h. »

En tout, plus d’une dizaine de nouveaux chantiers ont été amorcés aux quatre coins de la ville, ce qui porte le compte à une cinquantaine. 

Du côté du pont Jacques-Cartier, le chantier va bon train, selon Mme Gravel. « Ce sont des travaux du ministère du Transport, mais aux dernières nouvelles, ils étaient dans les temps et tout regardait pour que ça s’ouvre comme prévu à la fin du mois de mai », décrit-elle.

Présence policière

De plus, les policiers appliqueront l’article 366 de la sécurité routière, qui parle d’interblocage d’intersection, confirme le porte-parole de l’organisation, Martin Carrier. « Quand vous arrivez à une intersection comme conducteur, même si le feu est vert, vous voyez que la circulation est ralentie, vous n’avez pas à vous immiscer dans l’intersection et bloquer celle-ci. Vous allez causer du ralentissement, car les automobilistes empruntant la voie transversale auront leur feu vert, voudront avancer et vous bloquerez la voie. C’est une amende de 103 $ et ce sont des constats qui seront émis », prévoit-il.

« On sera aux abords des chantiers pour la sécurité des travailleurs et travailleuses sur place, rappelle-t-il. On va appliquer le code de la sécurité routière. Également, on parlait des chemins alternatifs, pas de surprise, on va être présents dans ces endroits. Les gens un peu plus nerveux vont devoir adapter leur conduite. Notre unité à moto est de retour sur le terrain, ils seront présents à ces endroits. »