La Tribune
Claude Dostie
Claude Dostie

Un juge se prononcera sur le mot kamikaze en février

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le juge Alain Boisvert, de la cour municipale de Sherbrooke, devrait rendre son jugement le 18 février à savoir si le mot kamikaze constitue une injure. Il s’agit de l’élément central de la cause opposant le conseiller municipal Pierre Tremblay au chef du cabinet de l’opposition, Claude Dostie. Le juge entendait la cause mercredi matin.