Luc Lainé tente sa chance dans Sherbrooke.

Un indépendant veut ramener la politesse et le vouvoiement dans la société

Luc Lainé, un candidat indépendant, tente sa chance dans Sherbrooke. L’homme a plusieurs préoccupations, comme celle de ramener la politesse et le vouvoiement dans la société.

« Quelque chose qui me tient vraiment à cœur, c’est la bienséance de la politesse, du savoir-vivre et du respect, indique-t-il. Parfois, on va au dépanneur et le commis nous dit : “as-tu besoin d’autres choses ? Veux-tu un billet de loterie?“ » Je pense qu’il y a eu un laisser-aller assez profond dans la population. Lorsqu’on vouvoie les gens, on a plus tendance à être respectueux. On a moins tendance à être arrogant, avec de la délinquance au travers de ça. »

D’autre part, l’homme aimerait que les gens travaillant au salaire minimum n’aient plus à payer d’impôts. « Je sais qu’ils ont un remboursement d’impôts à la fin de l’année, mais ce n’est pas à la fin de l’année qu’ils ont besoin d’argent, c’est toutes les semaines. Que ce soit de l’épicerie ou pour acheter les produits essentiels, on a besoin d’avoir de l’argent. Il y a des choses qu’on peut faire très facilement pour stimuler l’emploi. Si l’on remet environ 40 $ par semaine aux 10 000 à 15 000 personnes travaillant au salaire minimum, on réinjecte 600 000 $ dans l’économie sherbrookoise. Il y a des choses simples à faire », propose le candidat.

Le natif de Québec qui est à Sherbrooke depuis 32 ans aimerait aussi que le plus de citoyens possible aient leur formation de secouriste. « Dans certains pays, tous les automobilistes sont secouristes. Dans la formation des gens qui suivent des cours de conduite, on pourrait y ajouter un volet secouriste. Si l’on projette ça dans l’avenir, 80-90 % des gens seront secouristes! », affirme-t-il, ajoutant que les enfants pourraient avoir des cours de secourisme dès la fin de l’école primaire. 

Le candidat aimerait également revoir les méthodes dans les CHSLD, notamment au niveau des formulaires à remplir.

Luc Lainé pense pouvoir profiter de la vague de candidats indépendants qui ont été élus aux dernières élections municipales. « Il y a comme une vague, on l’a vu au municipal, il y a eu un balayage total des gens qui étaient là. Il y a beaucoup d’indépendants. Je pense que Sherbrooke va montrer à la population du Québec qu’elle est novatrice et avant-gardiste. Quelqu’un comme moi va la représenter comme il le faut. Ne pas être étouffé dans une ligne de parti, mais avoir une voix qui va porter pour les gens », dit-il, ajoutant qu’il n’a offert ses services à aucun parti politique. 

M. Lainé travaille actuellement dans le domaine automobile. Il est bachelier ès arts, en plus d’avoir cinq certificats.