Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Lundi, Emy Blanchet a reçu une carte et beaucoup d’amour de ses pairs.
Lundi, Emy Blanchet a reçu une carte et beaucoup d’amour de ses pairs.

Un grand don, de grands amis

Tommy Brochu, initiative de journalisme local
Tommy Brochu, initiative de journalisme local
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Lundi matin, la cloche de la pause sonne à l’école de l’Escale de Val-des-Sources. Emy Blanchet, qui a récemment perdu sa mère d’un cancer, se fait prendre la main par un ami. Il lui demande de se fermer les yeux. En les rouvrant, surprise : une quarantaine de camarades, touchés par son histoire, l’attendent et lui annoncent qu’ils ont amassé 800 $, qui seront donnés à la Fondation du CHUS et au CSSS des Sources.

« Je pensais qu’il allait me donner du chocolat ou un petit cadeau! raconte Emy, le sourire dans la voix. Je sentais qu’il commençait à faire froid, on était dehors, je n’avais pas de manteau. Quand j’ai ouvert les yeux, j’ai vu tous mes amis qui me disaient “ surprise! ” Ils étaient là, ils m’applaudissaient. »

Emy croyait d’abord à une blague. La finissante a ensuite vu une grande carte lui étant destinée. « Mon ami Émile avait la tâche de m’expliquer quel était le cadeau. Ils ont fait un grand carton pour expliquer qu’ensemble, ils avaient fait un don à la fondation de l’hôpital à la place de donner des fleurs », décrit-elle, visiblement reconnaissantes.

À la genèse de l’histoire, Saule Marcoux voulait seulement acheter une fleur à son amie Emy pour la Saint-Valentin... et l’épauler dans son épreuve. « J’ai pensé que d’autres amis proches voulaient peut-être lui en acheter aussi. Je leur en ai parlé et on s’est dit que si on participait tous à ça, on allait pouvoir lui acheter un beau bouquet », décrit celle qui est également en cinquième secondaire.

« Une fille du groupe nous a dit que la famille avait reçu énormément de fleurs lors des funérailles. Elle a proposé qu’on fasse un don pour les hôpitaux. Quelqu’un a amassé l’argent et l’a comptabilisé. On a finalement récolté 800 $ », explique Saule.

« T’es belle, t’es forte, t’es capable »

En plus du don, les amis d’Emy lui ont confectionné une carte géante. À gauche, des mots d’encouragement. À droite, quelques dizaines de photos qui représentent toute l’affection qu’ont les élèves pour la jeune femme de 16 ans. « T’es faite forte ma belle Emy », peut-on lire. « T’es belle, t’es forte, t’es capable », est-il aussi écrit sur l’affiche bleue.  

Et cette carte, Emy la conservera. « Je suis encore sous le choc, on dirait que je ne le réalise pas. [...] Ça reste, ça ne part pas comme des fleurs », se réjouit la finissante, profitant de l’entrevue pour remercier tous ses camarades.  

Les amis plus près d’Emy se sont montrés présents dès que l’annonce du cancer de sa mère est tombée. Ils étaient là à toutes les étapes, dit-elle. « Comme quand elle s’est fait opérer, ils m’ont fait un panier avec plein de cochonneries! lance la jeune femme en riant. Ils avaient acheté plein de chocolats et de bonbons pour me remonter le moral. Ils étaient toujours là pour me rassurer. Je sais que j’ai vraiment de bonnes amies. » 

Beaucoup d’argent 

Le montant d’argent amassé par les élèves de l’Escale a de quoi surprendre. Mais le nombre de donataires a aussi surpris Emy. « Je ne savais pas qu’autant de monde me supportait et était là pour moi. Je trouvais ça vraiment beau », confie-t-elle, la voix un peu tremblante.

Saule a aussi été étonnée par le montant que ses collègues de classe et elle ont réussi à récolter. « Comme nous sommes des étudiants, certains ne travaillent pas. 800 $, c’est un gros montant. C’était vraiment fou de voir que tout le monde a pris de son temps et un peu d’argent pour faire du bien à Emy », exprime l’élève de Val-des-Sources, qui dit avoir réalisé que ses camarades étaient soudés.

Contacté par La Tribune, le salon funéraire Fréchette a confirmé que 400 $ allaient être remis à la Fondation du CHUS et que le même montant allait être donné au CSSS des Sources dans les prochains jours.