Le dernier encan de mai avait permis de remettre 11 000 $ à la jeune universitaire handicapée Odile-Anne Desroches. Sur la photo, Gilles Daoust, gestionnaire de la Fondation qui porte son nom.
Le dernier encan de mai avait permis de remettre 11 000 $ à la jeune universitaire handicapée Odile-Anne Desroches. Sur la photo, Gilles Daoust, gestionnaire de la Fondation qui porte son nom.

Un encan pour réaliser un « projet de vie »

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
La Fondation Gilles Daoust a tenu son troisième encan d’œuvres d’art à la salle du Parvis dimanche. Tout l’argent amassé va être remis à des personnes avec une limitation fonctionnelle.