La Tribune
Un drone marin développé par des étudiants de Bishop’s permettra de cartographier les espèces envahissantes comme le myriophylle à épi. Les étudiants ont mis l’appareil sur les eaux du lac Brompton, mardi, lors d’une conférence de presse. Sur la photo, un des étudiants au projet, Simon Lizotte, et le professeur Bruno Courtemanche.
Un drone marin développé par des étudiants de Bishop’s permettra de cartographier les espèces envahissantes comme le myriophylle à épi. Les étudiants ont mis l’appareil sur les eaux du lac Brompton, mardi, lors d’une conférence de presse. Sur la photo, un des étudiants au projet, Simon Lizotte, et le professeur Bruno Courtemanche.

Un drone marin fera l’inventaire des plantes envahissantes

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Un drôle d’engin sillonnera les eaux du lac Brompton et du lac Lovering : un drone marin s’y promènera afin de cartographier les espèces envahissantes comme le myriophylle à épi. Il s’agit d’un coup de pouce scientifique inespéré pour des associations de protection des lacs, qui pourront avoir un meilleur portrait de la situation. Le drone aquatique a été développé et construit par des étudiants de l’Université Bishop’s. Il s’agirait d’une première canadienne, selon Bruno Courtemanche, professeur à Bishop’s.