Le professeur et représentant de la Fondation Vincent Aimez, la codirectrice du concours Créatek Valérie Grandbois, Charles Bombardier au nom de la famille de J.R. André bombardier et le professeur et doyen de la Faculté de génie Patrick Doucet.

Un don de 500 000 $ pour l’entreprenariat technologique

La famille J. R. André Bombardier a remis 500 000 $ avec la mission de propulser le potentiel entrepreneurial des étudiants de l’UdeS en tête. Cette contribution philanthropique permettra entre autres de soutenir le Concours Créatek, qui en est à sa quatrième édition.

« C’est un don qui va encourager les gens, encourager les projets et pour faire de la job. Nous ce qu’on veut faire c’est renouveler le tissu industriel du Québec et particulièrement de la région de Sherbrooke. On a besoin de nouvelles entreprises technologiques qui vont créer des emplois avec une valeur ajoutée. Avec ces technologies, on peut réduire des problèmes importants pour aider au bien-être de la planète. Avoir le support d’une famille aussi audacieuse, aussi réputée que Bombardier, un des piliers du Québec moderne du point de vue technologique, pour nous c’est majeur », indique Jean-Sébastien Plante, professeur au département de génie mécanique. 

L’important montant servira également à fournir des bourses aux étudiants qui voudraient développer un projet d’affaires, dans le cadre d’un stage au premier cycle ou d’une maîtrise.  

Une idée qui devient un projet d’affaires

Le concours Créatek est une compétition d’entrepreneuriat technologique qui se déroule sur une année complète. Il permet aux étudiants de l’UdeS de développer leur projet d’affaires grâce à de nombreux prix et à une offre d’accompagnement diversifiée. Le don servira à assurer la pérennité de la compétition et offrir du contenu de qualité, années après année.

« C’est une contribution exceptionnelle pour nos équipes participantes, ça va nous permettre d’offrir un accompagnement sur mesure, leur remettre des prix en argent qui sont vraiment intéressants, et tout ça va leur permettre de passer d’une idée, une invention à un projet d’affaires. On souhaite sortir les projets de l’université », commente Valérie Grandbois directrice du concours, qui portera le nom de Concours 

Créatek — Famille J.R. André Bombardier à partir de 2019.

« Quand on a eu l’annonce de cette contribution-là, on avait déjà la pensée de distinguer l’identité du concours. Voilà le meilleur moment pour lancer la quatrième édition avec un nouveau nom, un nouveau visuel à notre image qui traduit les valeurs de notre groupe et de notre équipe », ajoute Mme Grandbois. 

« On veut créer de la valeur au Québec, et on a besoin des jeunes entrepreneurs de plus en plus, il nous en manque! Avec ce qui est en train de se mettre en place ici, on a un système pour créer des projets avec le support des professeurs et de la technologie qui est générée ici. C’est comme une machine à créer des business. Quand vient le temps de faire des dons, on veut faire des dons qui vont rapporter de quoi à la société. On préfère supporter des projets d’entreprises », commente Charles Bombardier, présent au nom de la famille J.R André Bombardier.