Mercredi matin, on pouvait remarquer la présence d'un véhicule arborant le logo «Support Lac-Mégantic».

Un déraillement qui rappelle celui de Lac-Mégantic

Un déraillement de train survenu mardi soir au Nouveau-Brunswick n'est pas sans rappeler la tragédie survenue cet été à Lac-Mégantic.
<p>Mercredi matin, un hélicoptère a survolé les lieux du déraillement.</p>
Une vingtaine de résidences situées à Wapske, près de Plaster Rock, dans le nord-ouest de la province, ont été évacuées après le déraillement d'un train, mardi soir, qui a provoqué un incendie qualifié d'important par le Canadien National (CN).
L'accident n'a fait aucun blessé.
Un porte-parole du CN, Jim Feeny, a indiqué que 16 wagons avaient quitté les rails. Quinze d'entre eux, en queue du convoi, ont été dans la zone enflammée. Quatre transportaient du propane et quatre autres du pétrole brut. Tôt, mercredi matin, le CN a affirmé qu'une équipe inspectait le site de l'accident du haut des airs, à bord d'un hélicoptère, afin d'aider aux opérations d'extinction complète de l'incendie.
Il demeure impossible de déterminer avec exactitude l'étendue des dégâts et les causes du déraillement. Une conférence de presse devrait être tenue mercredi matin par les autorités et les représentants des équipes d'urgence.
L'ingénieur et le conducteur, les deux seules personnes à bord du train, ont livré leur témoignage dont le contenu ne sera pas encore rendu public. Les équipes d'urgence en provenance de Moncton, Toronto et Montréal ont été déployées. Leur priorité a été de protéger la population et l'environnement.
Un centre d'accueil a été ouvert à l'intérieur de l'amphithéâtre local pour les personnes évacuées mais tous ceux qui ont dû quitter leur maison ont pu aller se réfugier chez des proches. Selon le calendrier du CN, le convoi avait quitté Moncton vers le Canada central. L'accident serait survenu vers 19h00, dans un secteur boisé.
Le 6 juillet dernier, 47 personnes avaient perdu la vie lors du déraillement d'un convoi de la compagnie Montreal Maine and Atlantic au coeur de la ville de Lac-Mégantic.
Mercredi matin, près du poste de coordination des opérations mis en place à la suite du déraillement de mardi soir, on pouvait remarquer la présence d'un véhicule arborant le logo «Support Lac-Mégantic».