Un dangereux voleur pourrait être déclaré délinquant à contrôler

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Coupable de nombreuses accusations de vol qualifié en utilisant une arme à feu prohibée à travers l’Estrie et les Bois-Francs, Bruno-Guy Thériault pourrait être déclaré délinquant à contrôler.

En compagnie de Kevyn Gagné, Bruno-Guy Thériault avait effectué des vols à la pointe d’armes prohibées de Windsor, à Stoke en passant par Scotstown, Weedon et Saint-Marthyr-Canadien le 7 juin dernier.

Le duo de voleurs a été arrêté à Chesterville dans les Bois-Francs après une série de vols qualifiés dans sept localités de la région

Thériault était présent de façon virtuelle, mardi, devant la juge Danielle Côté de la Cour du Québec pour reconnaître ses crimes au palais de justice de Sherbrooke.

Il a plaidé coupable au vol d’un véhicule sur le chemin Pinard à Stoke avec une arme à feu. Lors du vol d’un véhicule, les deux individus ont tiré des coups de feu dans les airs. Ils ont ensuite pris la fuite avec le véhicule volé. 

Thériault a reconnu avoir visité le Walmart de Sherbrooke en début de journée où il a volé de la marchandise en compagnie de Gagné. 

Ils ont tenté de voler des bijoux à la bijouterie Lussier de Windsor. 

Les malfaiteurs se sont aussi rendus sur le chemin Galipeau à Ascot Corner où ils ont braqué une arme à feu et fait un délit de fuite avec un véhicule. 

Leur cavale s’est aussi poursuivie sur le chemin Victoria à Scotstown où ils ont effectué un vol qualifié pour des cigarettes et de l’argent. 

Sur la rue Saint-Janvier à Weedon, ils ont effectué un vol qualifié avec une arme à feu avant de se diriger vers Saints-Martyrs-Canadiens où ils ont réalisé le vol qualifié d’un autre véhicule. 

Bruno Thériault et Kevyn Gagné ont été arrêtés à Chesterville par le Groupe d’intervention tactique de la Sûreté du Québec. Bruno-Guy Thériault est accusé de divers bris de probation et de vols dans la région de Rivière-du-Loup et Rimouski. 

Thériault a aussi reconnu la trame factuelle d’une fuite des policiers à Orford en mai 2020.

Il a reconnu des bris de probation, de menaces et une entrave au travail des policiers dans d’autres dossiers

« Mon client voulait plaider coupable depuis le début des procédures dans cette affaire », explique Me Raymond.

Thériault est détenu depuis juin dernier dans cette affaire.

Bruno-Guy Thériault sera évalué à l’Institut Philippe-Pinel pour être évalué comme délinquant à contrôler.

Une requête en ce sens a été déposée devant le tribunal.

« La demande d’évaluation n’est pas contestée même si nous allons contester cette évaluation. Sa vie est en jeu. Il veut être vu en personne par un spécialiste lors de son évaluation », a demandé Me Raymond.

La juge Côté a fait une recommandation en ce sens afin que Bruno-Guy Thériault soit évalué en personne par un psychiatre.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Louis Fouquet et l’avocat de la défense Me Christian Raymond fixeront leurs observations à la suite de l’évaluation psychiatrique le 11 janvier 2021.

Une interdiction de communiquer avec le coaccusé Kevin Gagné a été imposée devant le tribunal.

Kevyn Gagné a été placé en thérapie en août dernier.