La Ville pourrait amorcer des travaux correctifs à l’édifice d’Expo-Sherbrooke dès le début de 2020.

Un coup de pouce de la Ville pour SherGym

La Ville de Sherbrooke investira vraisemblablement dans les installations de SherGym, à l’édifice d’Expo-Sherbrooke. C’est du moins un des dossiers que défend le président du comité du sport et du plein air, Vincent Boutin. La demande budgétaire serait inférieure à 200 000 $. SherGym contribuerait aussi financièrement au projet.

« Dans notre stratégie des dernières années, nous visions toujours le coup de circuit. Avant de rénover une infrastructure sportive, nous attendions l’appui de nos partenaires provinciaux. Cette fois-ci, à court terme, nous pourrions opter pour des modifications pour améliorer la sécurité des athlètes. J’ai fait un plaidoyer dans l’élaboration du budget pour justifier cet élément de sécurité », explique M. Boutin.

À LIRE AUSSI: Un puisard obstrué a causé l’inondation à CÉRAS

« Nous nivellerons une partie du plancher pour que les appareils au sol soient droits et nous aménagerons les fosses d’entraînement avec de la mousse pour que les atterrissages soient moins difficiles », précise-t-il. 

« Pour le projet dans sa totalité, nous soumettrons une demande dans un nouveau programme de subvention au ministère de l’Éducation, du Sport et du Loisir. C’est une avenue intéressante pour réaliser le projet. Mais comme nous n’avons pas la certitude que nous serons choisis, nous pouvons faire un bout par nous-mêmes pour commencer. »

L’appel de projets prendrait fin en février 2020, si bien que la Ville n’attendrait pas les sommes liées à une subvention avant 2021. Néanmoins, si les élus adoptent la proposition de M. Boutin, des travaux pourraient être réalisés à l’édifice d’Expo-Sherbrooke dès janvier.

« Ce que nous ferons en 2020, il faudrait le faire de toute façon, même si notre projet était retenu pour une subvention. Nous planifions également pour que si la Ville déménage les activités dans un autre centre, les améliorations soient transférables. »

La gymnastique à Sherbrooke compte 1800 membres affiliés.


« Pour démolir l’édifice d’Expo-Sherbrooke et reconstruire, il faudrait 10 M$. »
Vincent Boutin

« C’est le troisième sport le plus pratiqué à Sherbrooke après le soccer et le hockey. Les exigences de ce sport font en sorte qu’on ne peut pas relocaliser les activités n’importe où. L’édifice d’Expo-Sherbrooke n’est pas parfait, mais il répond à plusieurs critères. Nous avons vérifié les locaux à Sherbrooke et il n’y en a pas beaucoup qui peuvent accueillir le club de gymnastique. Pour démolir l’édifice d’Expo-Sherbrooke et reconstruire en neuf, il faudrait un budget de 10 M$. Pour rénover, nous parlons plutôt de 6 M$. En faisant du neuf avec du vieux, nous respectons la capacité de payer de la Ville et nous consolidons le pôle sportif du plateau Sylvie-Daigle. »

La Ville avait déjà déposé une demande de subvention en 2018. Il était alors question d’un agrandissement à même le périmètre existant pour l’ajout de blocs sanitaires avec vestiaires. Le stationnement et l’éclairage extérieur devaient être refaits à l’intérieur de ce projet. La rénovation, qui devait allonger la durée de vie du bâtiment de 40 ans, devait prendre 12 mois. Le projet de la Ville n’avait toutefois pas été retenu.