Un comité des Communes recommande le retour la livraison du courrier à domicile

Un comité des Communes recommande que Postes Canada rétablisse la livraison du courrier à domicile là où elle l'avait interrompue depuis un an, et qu'elle maintienne son moratoire sur la conversion aux boîtes postales communautaires.
Dans un rapport publié mardi, le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, à majorité libérale, jongle aussi avec l'idée d'élargir le mandat de Postes Canada afin que la société de la Couronne soit chargée de fournir aux régions rurales une «infrastructure essentielle de communication numérique».
Postes Canada pourrait ainsi «fournir les bases nécessaires» à cette infrastructure numérique, notamment pour les réseaux sociaux et les courriels.
Le comité des Communes dépose son rapport quelques mois après un conflit de travail entre la société de la Couronne et son plus important syndicat, alors que le rôle même du service postal était réexaminé.
Le rapport du comité recommande par ailleurs que le gouvernement et Postes Canada «prennent les mesures voulues» pour moderniser le régime de retraite à prestations déterminées, ce qui avait été un enjeu majeur lors des négociations avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes. Le comité propose notamment l'adoption d'un modèle de risques partagés entre l'employeur et les cotisants, la cogestion du régime ou son intégration au régime de la fonction publique fédérale.
Les membres conservateurs du comité n'ont pas appuyé le rapport parce qu'il ne proposait rien, selon eux, pour assurer un avenir stable et financièrement viable à Postes Canada.
Les néo-démocrates ont aussi rédigé un rapport dissident, pour déplorer le fait que les libéraux et les conservateurs aient même refusé d'étudier la possibilité pour Postes Canada d'offrir des services bancaires, comme cela se fait dans certains pays européens et comme le recommandait le syndicat.