Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Malgré un mince voile nuageux, le phénomène pouvait être observé dans le ciel estrien.
Malgré un mince voile nuageux, le phénomène pouvait être observé dans le ciel estrien.

Un ciel assez dégagé pour l’éclipse solaire

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le ciel était assez dégagé, tôt jeudi matin, pour observer l’éclipse solaire annulaire en Estrie.

Rappelons que ce rare spectacle céleste était à son maximum dans le sud du Québec à 5h39, alors que la Lune est passée devant le Soleil.

Malgré un mince voile nuageux, le phénomène pouvait être observé dans le ciel estrien.

Les membres du Club des astronomes amateurs de Sherbrooke ne pouvaient  manquer ce rendez-vous historique. Une quarantaine de personnes s'étaient réunies pour assister à l'éclipse. 

Rappelons qu’une éclipse annulaire se produit lorsque la Lune est à son point le plus loin de la Terre, et que sa taille apparente n’arrive plus à cacher entièrement le disque solaire, comme lors d’une éclipse totale.  C’est à ce moment qu’il est possible d’observer le fameux anneau de soleil.

L’Astrolab du mont Mégantic a célébré l’événement en publiant une photo de l’éclipse. 

Plusieurs amateurs d’astronomie ont relayé des images de l’éclipse prises avec des dispositifs de protection.

Lors d’un tel événement, il ne faut pas regarder le Soleil directement sans protection adéquate puisque cela peut causer des dommages irréversibles aux yeux. Il y a risque de devenir aveugle.

L'éclipse vue d'Ottawa.
L'éclipse vue de Toronto
L'éclipse vue de New York.