Chez Vigi Shermont, tout a été mis en place pour assurer la stabilité de l’équipe qui compte 80 employés.

Un CHSLD aux qualités exceptionnelles

Le Québec compte plusieurs centaines de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), dont 28 se trouvent sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. De ce nombre, seuls deux CHSLD de la Belle province ont reçu une note quasi parfaite et n’ont fait l’objet d’aucune recommandation visant à apporter des changements ou des améliorations à leur milieu de vie à la suite de la visite d’une équipe de visiteurs nommés par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Voilà l’exploit réussi par le CHSLD Vigi Shermont, qui a récolté une note de 98 % avec mention d’honneur.

« C’est une grande réussite pour laquelle nous devons féliciter nos employés », se réjouit Isabelle Gosselin, directrice des soins et coordonnatrice des services à la clientèle au CHSLD Vigi Shermont.

Quels sont donc les secrets d’une telle réussite?

« C’est notre rigueur et le fait que nos employés sont centrés sur les résidents. Quand nous sommes centrés sur les résidents, tout se déploie naturellement pour leur offrir des soins et des services humains et d’une grande qualité », énumère Mme Gosselin.

Un exemple? « Ici, on n’a pas 64 chambres. On a 64 adresses. Quand on frappe à une porte, on rentre chez quelqu’un, dans sa maison à lui, et ça change déjà notre façon de donner des soins », explique Mme Gosselin.

Chez Vigi Shermont, tout a été mis en place pour assurer la stabilité de l’équipe qui compte 80 employés. « Quand on connait nos résidents, c’est tellement plus facile de leur donner des bons soins et services », ajoute-t-elle.

« C’est d’ailleurs un des problèmes dans les CHSLD publics : on perd facilement l’humain quand le personnel doit se déplacer constamment », s’attriste-t-elle.

En effet, le CHSLD Vigi Shermont est un CHSLD privé conventionné, ce qui le distingue légèrement d’un CHSLD public. Cela signifie que le bâtiment et la gestion de l’établissement appartiennent à un propriétaire privé. Par contre, tous les soins et services sont effectués selon les mêmes normes que dans le secteur public. « Nous avons les mêmes obligations, les mêmes normes, les mêmes mécanismes d’accès, les mêmes médecins, nos employés ont les mêmes salaires que dans le secteur public », cite en exemples Isabelle Gosselin.

Le but de ces visites menées dans l’ensemble des CHSLD du Québec est d’évaluer si les milieux de vie mis en place offrent des services et des soins qui répondent aux besoins, aux goûts, aux habitudes et aux valeurs des personnes hébergées et de leurs proches. En ce sens, elles contribuent à l’amélioration continue des services dispensés aux personnes hébergées. Le déroulement de la visite, qui s’étire sur une semaine environ, comprend des observations et des rencontres avec le personnel, les résidents et leurs familles.

« Les visiteurs ont souligné le milieu de vie de grande qualité offert aux résidents, l’ambiance positive et chaleureuse. Ils ont mentionné le respect des droits des résidents, l’implication de la commissaire aux plaintes et à la qualité des services, le dynamisme de notre comité milieu de vie, l’animation du milieu par des activités adaptées aux besoins et variées, ainsi que la présence des familles, des bénévoles et de la communauté », ajoute Isabelle Gosselin.