Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Estriens pourront bénéficier de quelques assouplissements dans leurs activités quotidiennes, à compter de lundi, alors que la région passera en zone orange. Le couvre-feu, notamment, va passer de 20 à 21 h 30.
Les Estriens pourront bénéficier de quelques assouplissements dans leurs activités quotidiennes, à compter de lundi, alors que la région passera en zone orange. Le couvre-feu, notamment, va passer de 20 à 21 h 30.

Un bilan stable pour passer en orange

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
À trois jours de revenir au palier d’alerte orange, après quatre mois en zone rouge, l’Estrie enregistre un bilan relativement stable de COVID-19 vendredi, au terme de la semaine de relâche scolaire, avec une moyenne de 22,5 nouveaux cas confirmés par jour.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS rapporte vendredi 16 nouveaux cas confirmés depuis la veille. Il s’agit du deuxième plus petit bilan quotidien depuis dimanche, avec une pointe de 31 cas mercredi et un total de 158 cas durant les sept derniers jours, soit six de moins que la semaine dernière.

Les réseaux locaux de services de la Haute-Yamaska, de Sherbrooke et des Sources ont été les plus durement touchés cette semaine.

Du côté du RLS des Sources, on surveille une deuxième éclosion à la résidence privée pour aînés Manoir Jeffrey après celle survenue au début du mois de novembre. 

Jusqu’à maintenant, 22 résidents et 3 employés ont été contaminés, ainsi qu’un proche aidant. D’autres tests de dépistage sont prévus lundi dans cet établissement qui compte 177 pensionnaires. Le premier cas a été confirmé dimanche dernier, six jours à peine après l’opération de vaccination à cet endroit.

« Tout est sous contrôle, mais il faudrait qu’il en reste ainsi », a précisé à La Tribune jeudi la directrice de l’établissement Nathalie Beaulieu.

Un décès et 212 cas actifs

On déplore par ailleurs un nouveau décès dans la communauté vendredi, sans préciser dans quel RLS, ce qui porte le total à 305 décès liés à la COVID-19 depuis le début de la pandémie. 

Il y a actuellement 212 cas actifs de COVID-19 sur le territoire sociosanitaire de l’Estrie, alors que 11 657 personnes ont contracté la maladie depuis le mois de mars 2020 et que 11 140 personnes en sont rétablies.

Dans les hôpitaux de Sherbrooke du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, on rapportait vendredi 24 personnes hospitalisées à Fleurimont et à l’Hôtel-Dieu, dont 3 aux soins intensifs.

Globalement sur le territoire sociosanitaire de l’Estrie, le directeur de la santé publique Dr Alain Poirier est satisfait de voir qu’on en est à moins de 20 éclosions tous milieux confondus. 

Variants et vaccins

Québec a annoncé cette semaine que l’Estrie, le Centre-du-Québec, la Mauricie, Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale passeront au palier d’alerte orange lundi, tandis que les régions de Montréal, Laval, Montérégie, Lanaudière et Laurentides resteront en zone rouge.

La présence marquée de variants dans la couronne de Montréal fait craindre une hausse des cas et des hospitalisations dans les prochaines semaines. 

C’est aussi pour cette raison que l’Estrie a reçu moins de vaccins cette semaine, signale le Dr Poirier, en s’empressant d’ajouter que la campagne de vaccination devrait reprendre à bon rythme la semaine prochaine. 

« Toutes les régions avaient concentré leurs vaccins pour aider à juguler la transmission et les hospitalisations à Montréal, explique-t-il, mais dès la semaine prochaine, on reprend l’équivalent de nos doses et même plus. Et il arrive des vaccins Astrazeneca. Il y a pas mal d’éléments positifs dans le tableau pour notre région. »

Le passage de la zone rouge à la zone orange signifie comme principaux changements que le couvre-feu sera repoussé à 21 h 30 et que les restaurants pourront rouvrir leurs portes avec des restrictions, de même que les gyms, les sports à deux et les salles de spectacle. 

Les lieux de culte pourront accueillir jusqu’à 100 personnes avec mesures de distanciation physique, mais les rassemblements dans les domiciles privés et sur les terrains privés restent interdits.

En nombre de cas actifs, l’Estrie se trouve 8e rang avec 42,7 cas actifs par 100 000 habitants. Montréal (172,2), Laval (170,4), Lanaudière (106,9), les Laurentides (72,1), la Montérégie (57,8), l’Outaouais (55,1) et la Capitale-Nationale (45,4) la devancent.