Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Un autre bilan teinté de jaune en Estrie

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
L’Estrie, comme l’ensemble de la province d’ailleurs, prépare son passage en zone jaune avec un autre bon bilan quotidien présenté ce jeudi : l’Estrie affiche dix cas supplémentaires de COVID-19, sur les 189 cas du Québec.

Aucun décès supplémentaire n’est à déplorer lundi après les deux décès survenus mercredi de patients ayant fréquenté le département de cancérologie de l’Hôpital Fleurimont.

Les hospitalisations liées à la COVID-19 demeurent stables en Estrie avec 22 patients hospitalisés pour combattre les conséquences du coronavirus, dont trois se trouvent aux soins intensifs.

La vaccination progresse en Estrie, alors que maintenant 66,4% de la population a reçu une première dose d’un des vaccins. Toutefois, c’est l’administration de la deuxième dose qui a fait un bond de géant mercredi alors que près de 5000 deuxièmes doses ont été administrées.

En d’autres termes, c’est près de 1% des 500 000 Estriens qui ont reçu leur deuxième vaccin mercredi.

Autre bonne nouvelle à souligner : le nombre de cas actifs fond comme neige au soleil en Estrie. 

Il en reste maintenant 109, principalement répartis à Sherbrooke (24 cas pour 163 000 habitants), dans Memphrémagog (26 cas pour 51 000 habitants) et dans le réseau local de services (RLS) du Granit où la situation s’est grandement améliorée depuis le début mai avec 23 cas pour une population de 22 000 habitants.

Les  six autres RLS, soit la Pommeraie, Coaticook, le Val-Saint-François, les Sources, la Haute-Yamaska et le Haut-Saint-François comptent moins de dix cas actifs par RLS.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 14 819 Estriens infectés par la COVID-19, dont 350 sont décédés des complications liées au coronavirus.