De gauche à droite : Mylène Alarie et Diane Boivin, conseillères municipales de la municipalité d’Orford, Michel Viens, président du Club La Missisquoise, Louise Paquet, instigatrice de l’Arc-en-ciel mobile ainsi que Suzanne Gallagher, représentante du Centre d’action bénévole de Magog.
De gauche à droite : Mylène Alarie et Diane Boivin, conseillères municipales de la municipalité d’Orford, Michel Viens, président du Club La Missisquoise, Louise Paquet, instigatrice de l’Arc-en-ciel mobile ainsi que Suzanne Gallagher, représentante du Centre d’action bénévole de Magog.

Un arc-en-ciel mobile pour briser l’isolement des aînés

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Isolement, stress, inquiétude face à la pandémie et au monde extérieur, détresse psychologique : ce sont les raisons qui ont poussé Louise Paquet à mettre en place le projet d’un Arc-en-ciel mobile qui vise à offrir aux aînés de la région des animations artistiques et des spectacles variés.

« Alors qu’on prédit de plus en plus une 2e vague de COVID-19, il faut s’assurer que nos aînés emmagasinent une bonne dose d’amour et de douceur pour affronter le pire s’il se présente », pense l’instigatrice du projet.

Ainsi, des prestations artistiques et diverses activités communautaires seront organisées dans différentes municipalités dans le but de briser l’isolement observé chez de nombreuses personnes aînées de la région.

« L’idée c’est de les amener à sortir de leur maison, de les faire socialiser, de les amuser, mais aussi de leur permettre de s’enrichir sur le plan culturel en découvrant des artistes estriens, ajoute Mme Paquet. Je crois que c’est essentiel dans la vie des gens », indique-t-elle en précisant que toutes les activités respecteront les normes sanitaires exigées par la Santé publique.

Orford, Eastman et Magog

Pour le moment, trois communautés se sont jointes au mouvement. La Municipalité d’Orford s’est d’abord associée à Orford Musique, avec l’appui financier de la MRC de Memphrémagog, afin d’offrir trois concerts gratuits qui se dérouleront cet automne. Ceux-ci seront organisés en plein air et seront destinés aux citoyens de 65 ans et plus ainsi qu’à leurs proches. Les événements reprendront au printemps.

De son côté, le président du Club La Missisquoise d’Eastman, Michel Viens, souhaite miser sur des spectacles variés et intergénérationnels qui s’échelonneront sur toute l’année. Différents sites intérieurs et extérieurs de la municipalité seront exploités dans le but de rassembler la communauté.

Finalement, le Centre d’action bénévole de Magog se mobilisera à travers deux volets distincts. D’une part, il assurera l’organisation de prestations artistiques, de l’autre, il distribuera des « petites douceurs » à près de 170 aînés mensuellement.

Mme Paquet se réjouit de la réponse positive et de la participation des acteurs qui ont rapidement décidé d’appuyer l’initiative. Elle espère toutefois que d’autres personnes se joignent à l’Arc-en-ciel mobile.

« Nous comptons sur un effet boule de neige pour que de plus en plus de gens, d’organismes et d’institutions contribuent d’une manière ou d’une autre à ce projet collectif et, surtout, pour qu’il s’étende à davantage de communautés », conclut Mme Paquet.