Plus de 50 personnes se sont rassemblées devant le palais de justice de Sherbrooke samedi afin de tenir une vigile afin de demander au gouvernement d'accorder un sursis à la famille Charris-Batalla, menacée d'être déportée le 27 novembre.
Plus de 50 personnes se sont rassemblées devant le palais de justice de Sherbrooke samedi afin de tenir une vigile afin de demander au gouvernement d'accorder un sursis à la famille Charris-Batalla, menacée d'être déportée le 27 novembre.

Un appel à l'humanité empli d'espoir pour la famille Charris-Batalla

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
« Il y a de l’espoir. » C’est dans cet esprit, mais en larmes, que Carolina Batalla, mère d'une famille sherbrookoise d’origine colombienne menacée d’expulsion, s’est adressée aux plus de 50 personnes réunies devant le palais de justice de Sherbrooke pour la soutenir.