Le député Pierre Reid a remis la médaille de l'Assemblée nationale à Charles Henri Vallières, un ancien du Royal 22e régiment, lundi après-midi à Magog.

Un ancien combattant de 102 ans honoré

Le sang versé et les souffrances endurées par le Magogois Charles Henri Vallières au combat n'ont pas été oubliés. Aujourd'hui âgé de 102 ans, cet ancien combattant a reçu lundi la médaille de l'Assemblée nationale des mains du député d'Orford, Pierre Reid.
M. Vallières n'a pas caché sa joie lorsqu'il a pris dans ses mains la médaille de l'Assemblée nationale, à la résidence Havre des Cantons, où il habite depuis environ quatre ans.
« Cet honneur est très important et a une grande valeur pour moi, a-t-il déclaré à La Tribune. Je suis très content de voir qu'on a pensé à moi. Je ne m'attendais pas à ça. »
Charles Henri Vallières a participé à la Deuxième Guerre mondiale et à la guerre de Corée, conflit durant lequel il a été sérieusement blessé.
Il était adjudant-maître à la fin de sa carrière. Il est le plus âgé des anciens du Royal 22e régiment toujours vivants.
« Je ne me suis jamais vanté de ce que j'ai fait à la guerre, insiste M. Vallières, qui reste vif d'esprit malgré son grand âge. J'en parle très rarement. J'ai accompli ce qu'on me demandait, c'est tout. Je laisse mes souvenirs dans ma tête. »
Pierre Reid confie qu'il voulait par cette médaille souligner le travail des militaires qui sont allés au combat et qui en sont revenus. « Ces militaires vivent avec un lourd fardeau », a-t-il noté.