Un acide pour tuer les cellules cancéreuses

La Tribune
Un acide produit naturellement par le foie pourrait détruire des cellules cancéreuses, a découvert une équipe de chercheurs dirigée par l'Université Concordia, a rapporté La Presse dans son édition d'hier.
Contrairement à la chimiothérapie qui détruit toutes les cellules, qu'elles soient cancéreuses ou saines, l'acide lithocholique se concentre à éliminer les cellules malades uniquement. Ce composé naturel déjà présent dans le corps permettrait donc d'interrompre la progression d'une tumeur.
L'acide lithocholique empêcherait également la prolifération de cellules cancéreuses voisines. «Cet aspect est important pour empêcher les cellules cancéreuses de se propager à d'autres parties du corps», affirme Vladimir Titorenko, auteur principal de l'étude.
Selon lui, l'acide lithocholique a été grandement sous-estimé puisqu'il est tout simplement synthétisé par le foie pendant la digestion.
Les chercheurs ont concentré leurs études sur les tumeurs cérébrales et sur le cancer du sein. Dans les prochaines années, ils étendront leurs recherches sur d'autres types de cancer.
Pour le moment, l'acide est ajouté à l'alimentation de souris. Les études ont montré des résultats positifs et ne présentent pas de danger pour l'animal. «Les observations sont très positives jusqu'à maintenant. Mais il est encore trop tôt pour dire comment réagira l'acide lithocholique sur l'être humain», explique le titulaire de la chaire de recherche de l'Université Concordia en génomique, biologie cellulaire et vieillissement.
M. Titorenko ignore encore quelle forme prendra le traitement à base d'acide lithocholique sur les humains. Mais avant d'entamer des essais cliniques, les chercheurs devront poursuivre, encore quelques années, leurs expériences sur des souris, dit-il.