La Tribune
La pandémie de la COVID-19 a nui aux démarches de nombreux locataires à la recherche d’un logement pour la prochaine année. Selon le RPHL, le 1er juillet s’annonce encore plus difficile cette année.
La pandémie de la COVID-19 a nui aux démarches de nombreux locataires à la recherche d’un logement pour la prochaine année. Selon le RPHL, le 1er juillet s’annonce encore plus difficile cette année.

Un 1er juillet qui s’annonce « chaotique » selon le RPHL

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Le Regroupement des propriétaires d’habitations locatives (RPHL) envisage un 1er juillet « chaotique ». Selon l’organisation, plusieurs propriétaires se retrouveront devant des locataires qui refusent de partir faute de n’avoir pu trouver de nouveaux logements à temps.