Étienne Plante a réalisé une sculpture avec des broches, des morceaux de ferraille et des tissus trempés dans le plâtre dans le cadre de la 5e édition du Garbage Art chez Estrie Aide.

Un « Garbage Art » plus pertinent que jamais

La revalorisation des déchets avait un tout autre sens vendredi chez Estrie Aide pour la 5e édition de « Garbage Art ». Trois artistes de la région se sont donné comme défi de créer une œuvre d’art à partir de déchets.

Les artistes Guy Lapierre, Annie Favreau et Étienne Plante se sont prêtés au jeu.

« J’ai demandé aux artistes ce qu’ils recherchaient et on n’a pas pris des articles qui pouvaient aller en magasin, on a tout pris dans notre conteneur à déchets », explique Angela Sukic, responsable des communications chez Estrie Aide. 

« Le but est de sensibiliser les gens à la réutilisation et au recyclage des matières, poursuit-elle. Acheter neuf, c’est super facile, mais créer de ses propres mains, c’est plus difficile. Il y a un effort, mais aussi un gros bénéfice pour la communauté. »

Étienne Plante a réalisé une sculpture avec des broches, des morceaux de ferraille et des tissus trempés dans le plâtre.

« Les déchets sont pour moi une matière inspirante, mentionne-t-il. J’aime trouver l’insolite et l’inusité dans ce que les gens ne sont plus capables de voir. Je fais ça depuis toujours. »

L’événement est d’autant plus pertinent cette année puisque la valorisation des déchets est devenue un sujet chaud de l’actualité sherbrookoise.

« Une œuvre d’art, ce n’est pas ce qui va sauver la planète, mais ça envoie un message et ça vient éveiller les consciences », admet Étienne Plante qui en était à sa première participation à l’événement.

Le public ainsi que les clients d’Estrie Aide ont donc pu suivre le processus créatif des artistes en direct. Une quinzaine d’étudiants du Séminaire de Sherbrooke sont également venus démonter des pièces électroniques et monter des œuvres. De plus, la chorale des employés d’Estrie Aide a chanté les grands classiques du temps des Fêtes.

Les œuvres seront vendues au profit d’Estrie Aide.