Trois nouvelles chaires de recherche ont été lancées lundi. Un objectif, disent les chercheurs : améliorer les soins en santé. On aperçoit ici Me François Sylvestre, président du conseil d’administration du CRMUS, Steve Jean, du département d’anatomie et de biologie cellulaire, Florian Bentzinger, du département de pharmacologie-physiologie, Mélanie Plourde, du département de médecine, ainsi que Dominique Dorion, doyen de la faculté de médecine et des sciences de la santé.

UdeS : Trois nouvelles chaires de recherche en santé

Le Centre de recherche médicale de l’Université de Sherbrooke (CRMUS) a annoncé lundi la création de trois chaires de recherche afin de permettre à des équipes de poursuivre leurs travaux dans les domaines du traitement de cellules souches musculaires, des cibles thérapeutiques des maladies intestinales et de la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Le CRMUS, qui soutient la recherche depuis près de 50 ans, fait partie des mécanismes mis en place par la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) pour favoriser le développement de la recherche de pointe.

« Cette annonce démontre la chance que nous avons à la faculté de pouvoir compter sur l’apport du CRMUS pour le développement de la recherche et le support offert à de jeunes professeurs. Dans les prochaines années, grâce à ce soutien financier, les recherches de ces professeurs d’exception pourraient permettre des avancées majeures en santé », souligne Dominique Dorion, le doyen de la FMSS.

Chacun des titulaires de chaire recevra 48 000 $ par année durant cinq ans. Cet argent servira entre autres à payer le salaire des étudiants aux études supérieures. Ce financement sert de levier aux chercheurs pour du financement externe.

Le premier titulaire est Florian Bentzinger, du département de pharmacologie-physiologie, qui mènera la Chaire CRMUS sur la médecine régénérative du muscle squelettique. Les cellules souches musculaires, responsables de la régénération et de l’entretien du muscle squelettique tout au long de la vie, sont d’une importance capitale pour notre santé. L’équipe de la chaire du professeur Bentzinger tente de comprendre comment les éléments tissulaires contrôlent les cellules souches musculaires et comment ces mécanismes sont perturbés dans des situations pathologiques ainsi que dans le processus du vieillissement.

Le second titulaire est Steve Jean, du département d’anatomie et de biologie cellulaire, qui détiendra la Chaire CRMUS sur le transport vésiculaire et l’autophagie dans les maladies intestinales. Le cancer est la première cause de décès au Canada et le cancer du côlon figure parmi les tumeurs malignes les plus courantes et mortelles. L’équipe du professeur Jean tente d’élucider comment certains événements de transport vésiculaire affectent l’autophagie et comment moduler ces événements peut inhiber ou activer l’autophagie.

Finalement, c’est Mélanie Plourde, du département de médecine, qui mènera la Chaire CRMUS sur le métabolisme des lipides dans le vieillissement. D’ici 2031, 1,4 million de Canadiens seront atteints de la maladie d’Alzheimer. La Chaire CRMUS sur le métabolisme des lipides dans le vieillissement a pour objectif de mieux comprendre les modifications du métabolisme des lipides qui ont lieu de la naissance jusqu’au vieillissement et d’évaluer si ces modifications contribuent à augmenter le risque de développer un déclin de la mémoire au cours du vieillissement.