Le président du SCCCUS, Vincent Beaucher, a qualifié la nouvelle convention de jalon important : « Au cours des prochaines années, le Syndicat se posera en partenaire de l’Université afin de travailler à une meilleure compréhension et, surtout, à une application améliorée de notre convention, ce qui sera un atout majeur pour de bonnes relations de travail. Les chargées et chargés de cours du SCCCUS sont des acteurs incontournables de la mission universitaire et nous répondrons toujours présents. »
Le président du SCCCUS, Vincent Beaucher, a qualifié la nouvelle convention de jalon important : « Au cours des prochaines années, le Syndicat se posera en partenaire de l’Université afin de travailler à une meilleure compréhension et, surtout, à une application améliorée de notre convention, ce qui sera un atout majeur pour de bonnes relations de travail. Les chargées et chargés de cours du SCCCUS sont des acteurs incontournables de la mission universitaire et nous répondrons toujours présents. »

UdeS : les chargés de cours disent oui à 91%

C’est dans une proportion de 91% que les chargés de cours de l’Université de Sherbrooke ont donné leur aval à un nouveau contrat de travail d’une durée de cinq ans qui arrivera à échéance le 31 mars 2025.

Le Syndicat des chargées et chargés de cours (SCCUS-CSQ) et l’UdeS en étaient venus à une entente de principe en mars après le déclenchement d’une grève générale illimitée qui avait reçu un appui massif des étudiants. La convention collective précédente était échue depuis mars 2018.

Les termes du nouveau contrat de travail prévoient des clauses salariales garantissant que les chargés de cours toucheront des augmentations équivalentes à celles qui seront consenties par Québec à la majorité de ses employés, si ces augmentations s’avèrent supérieures à 8,5%.

La convention prévoit également la création d’un comité paritaire pour évaluer la possibilité de créer une nouvelle formule d’attribution de contrats de chargé de cours à forfait. Un autre comité se penchera sur la rémunération de tous les cas particuliers répertoriés dans une lettre d’entente de la convention collective, un élément important de la convention.

Une bonification du montant versé pour leur participation à certains comités institutionnels ou pédagogiques, ainsi qu’une augmentation de la compensation versée lors d’une annulation de cours à moins de 48 h du début du trimestre sont aussi inclus dans la nouvelle convention collective.

L’entente prévoit également l’application d’une grande partie de la convention collective au Centre Laurent Beaudoin du Campus de Longueuil.

Dans un communiqué conjoint, les deux parties ont exprimé leur satisfaction de pouvoir compter sur ce nouveau contrat de travail.

Le président du SCCCUS, Vincent Beaucher, a qualifié la nouvelle convention de jalon important : « Au cours des prochaines années, le Syndicat se posera en partenaire de l’Université afin de travailler à une meilleure compréhension et, surtout, à une application améliorée de notre convention, ce qui sera un atout majeur pour de bonnes relations de travail. Les chargées et chargés de cours du SCCCUS sont des acteurs incontournables de la mission universitaire et nous répondrons toujours présents. »

De son côté, le vice-recteur aux ressources humaines, Jean Goulet, a dit que cette entente « traduit une fois de plus la grande importance que l’UdeS attache à son personnel chargé de cours ainsi que la reconnaissance du rôle essentiel qu’il joue au sein de notre institution ».

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Sherbrooke compte quelque 2550 membres.