Pavillon de la vie étudiante (E1) du campus principal de l'Université de Sherbrooke.
Pavillon de la vie étudiante (E1) du campus principal de l'Université de Sherbrooke.

UdeS : des mesures pour les étudiants étrangers

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
À moins d’un mois de la rentrée universitaire, le nombre d’étudiants étrangers qui seront en mesure de se présenter sur les campus n’est pas encore connu, en raison des contraintes liées à la pandémie.

À l’Université de Sherbrooke, où l’on accueille en moyenne près de 1000 nouveaux étudiants étrangers par année, les attentes ont été revues à la baisse.

«Avec les restrictions de voyages qui sont en place présentement, on ne s’attend pas à en recevoir beaucoup malheureusement», souligne Pascale Lafrance, directrice générale du programme USherbrooke International.

Les restrictions imposées aux voyageurs font en sorte que seuls les étudiants ayant reçu leur permis d’études avant le 18 mars 2020 peuvent entrer au Canada. «Cela fait en sorte que seulement 10 ou 15 nous ont confirmé être sur le point de venir et avoir tout ce qu’il faut pour pouvoir entrer au Canada.»

Quant aux étudiants qui avaient déjà entamé leurs études à l’UdeS et qui sont repartis à l’étranger, leur retour n’est pas non plus assuré, ajoute Mme Lafrance.

«Même s’ils ont obtenu leur permis, ils doivent démontrer que leur présence est essentielle. Si, par exemple, leur programme d’étude est donné complètement à distance à cause de la situation, ils pourraient avoir des problèmes à revenir au Canada.»

Accompagnement

Pour tous les étudiants étrangers qui fréquentent l’UdeS et qui seront admis au pays, l’Université dit avoir mis en place des mesures d’accompagnement afin de faciliter leur retour. À commencer par le plan de quarantaine exigé par la santé publique.

«On leur a préparé un guide qui indique en détail ce que doit contenir leur plan de quarantaine, puisqu’ils devront en présenter un dès leur arrivée aux douanes», indique Mme Lafrance.

L’interdiction d’entrée au Canada est en vigueur au moins jusqu’au 31août pour les étudiants étrangers et jusqu’au 21août pour les ressortissants américains. Tous ceux qui peuvent entrer au pays doivent effectuer une quarantaine de 14 jours.

 Des étudiants-mentors ont aussi été mobilisés afin d’aider les étudiants étrangers à leur arrivée ainsi que durant les 14 jours de confinement.

«Ce sont des étudiants qui étaient déjà impliqués dans l’intégration des étudiants étrangers. Maintenant, leur rôle sera accru de façon à maintenir le contact avec eux, prendre des nouvelles d’eux, les aider à commander de l’épicerie en ligne, etc. C’est une façon de faire en sorte que le choc ne soit pas trop difficile au début.»

Formation à distance

Enfin, Mme Lafrance indique qu’environ 400 étudiants étrangers se sont vu offrir la possibilité de commencer leur formation à distance dès la session d’automne. «On ne sait toutefois pas encore combien vont se prévaloir de cette offre ou de reporter leur admission, car c’est aussi une possibilité. »

Sur les quelque 4500 étudiants provenant de l’extérieur du Québec. L’UdeS accueille en moyenne chaque année quelque 2000 étudiants internationaux. Ceux-ci proviennent de 102 pays et territoires. À elle seule, la France compte pour la moitié des étudiants internationaux qui fréquentent l’Université de Sherbrooke.