Tuerie en Nouvelle-Ecosse: des drapeaux mis en berne

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
 La Ville de Sherbrooke a mis en berne ses drapeaux installés devant l’hôtel de ville pour rendre hommage aux 19 victimes de la tuerie survenue cette fin de semaine dans la municipalité de Portapique, en Nouvelle-Écosse.

Parmi ces victimes, la constable Heidi Stevenson, policière de la Gendarmerie royale du Canada, a été tuée.

À LIRE AUSSI: Tuerie en Nouvelle-Écosse: la police craint la découverte de nouveaux corps

« Je tiens à offrir toutes nos sympathies aux familles des victimes et particulièrement aux proches de la policière décédée en devoir. J’ai aussi une pensée pour son coéquipier qui a aussi été blessé lors de l’événement », souligne Steve Lussier, maire de Sherbrooke.

Les drapeaux seront en berne jusqu’aux premières funérailles.

La Ville de Magog a aussi mis ses drapeaux en berne à la suite de ces événements tragiques.

Rappelons que ces meurtres et des incendies criminels seraient l’œuvre de Gabriel Wortman, qui a été abattu dimanche par des agents de la GRC à Enfield, en Nouvelle-Écosse.