Pierre Lagrevol et Lisa Mahmoud ont été agressés dans le Petit-Champlain le soir de l'Halloween.
Pierre Lagrevol et Lisa Mahmoud ont été agressés dans le Petit-Champlain le soir de l'Halloween.

Tuerie du Vieux-Québec: l'identité des blessés révélée 

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
On connait maintenant l’identité de quatre des cinq blessés par l’homme qui a aussi tué Suzanne Clermont et François Duchesne avec un sabre japonais le 31 octobre dans le Vieux-Québec.

Le  tribunal a autorisé jeudi la levée de l’ordonnance de non-publication qui couvrait l’identité de quatre des cinq personnes victimes de tentative de meurtre, avec leur accord. L’ordonnance demeure en vigueur pour le cinquième plaignant. 

À LIRE AUSSI : Un message de la Couronne sur la santé mentale  

Au moment où l’accusé revenait en Cour, Pierre Lagrevol publiait de ses nouvelles sur sa page Facebook pour rassurer ses proches. «Le 31 octobre, un drame s'est passé à Québec dans le Vieux où je vis.  On allait faire des photos au Petit Champlain. On est tombé sur ce fou qui nous a agressés, moi et ma meilleure amie. On a réussi à s'échapper. D’autres n'ont pas eu cette chance», écrit-il, tout en soulignant qu’il est maintenant temps pour lui et son amie de se «reconstruire physiquement et mentalement».

Cette amie, c’est Lisa Mahmoud. Comme M. Lagrevol, elle est ressortissante française. Sur sa propre page Facebook, elle montre une d’elle prise à 22h10 exactement (le soir du drame).», écrit-elle. C’est quelques minutes seulement avant d’être victime de la sauvage agression. Les deux amis étaient alors sur le chemin du retour.

L’attaque s’est produite dans l’escalier Frontenac, ou l’escalier casse-cou, qui mène à la terrasse Dufferin. Ce sont eux qui ont été secourus par des passants dont Andréanne Carreau. La mère d’Andréanne, Marie-Hélène Brown, a d’ailleurs rendu hommage à sa fille sur sa page Facebook plus tôt cette semaine.

«Tu es revenue saine et sauve, mais les mains, le manteau, les bottes, les pantalons et le foulard rougis de sang parce que tu étais là, avec ton ami, quelques secondes à peine après le passage de cet individu dérangé, pour porter secours à un couple Français grièvement blessé.

«Tu ne t'es pas questionnée sur ta propre sécurité. Dans l'escalier Frontenac, tu as pris les commandes, fait appeler des secours, fait des garrots avec ce que tu avais sous la main. Tu es tellement courageuse. Je ne veux pas penser à ce qui aurait pu arriver», relate la mère, remplie de fierté.

Une autre victime, Rémi Bélanger, un musicien originaire de Beauport, a également été blessé. Selon le Journal de Québec, Gilberto Porras figure aussi dans cette triste liste.