La SPA de l’Estrie affirme avoir reçu près d’une trentaine de signalements pour des chiens laissés dans des voitures l’été depuis le début du mois de mai.

Trop de chiens laissés dans les autos cet été

La Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie lance un appel à la vigilance en ce qui concerne les chiens laissés dans des voitures l’été.

Depuis le début du mois de mai, l’organisme a reçu pas moins de 28 signalements de gens ayant aperçu des chiens dans des véhicules par grandes chaleurs.

La semaine dernière, la SPA a reçu un appel pour un chien dans une voiture. La température extérieure était de 29 degrés. Lorsque les patrouilleurs ont pris la température intérieure du véhicule, le thermomètre digital indiquait 61 degrés, relate l’agente de communication de la SPA de l’Estrie, Marie-Pier Quirion.

« Depuis le début du mois de mai, nous avons déjà reçu 28 signalements au sujet de cette problématique, dit-elle. Cinq constats d’infraction et neuf avis verbaux ou écrits ont déjà été émis. »

« Avec les chaleurs annoncées pour la fin de semaine et les journées chaudes de la semaine dernière, la SPA de l’Estrie désire rappeler aux gardiens de chiens que leurs compagnons canins, tout comme les humains, peuvent être victimes d’un coup de chaleur surtout lorsque celui-ci est laissé seul à bord d’un véhicule. »

Effectivement, le mercure doit se maintenir autour des 30 degrés au cours des prochains jours en Estrie, selon Environnement Canada. 

La SPA souhaite sensibiliser les Estriens à ne pas amener leur chien en auto avec eux lorsqu’ils vont faire des courses ou lors de tout autre type de déplacement qui ne nécessite pas la présence de Fido. 

Plusieurs études démontrent que la température intérieure d’un véhicule garé à l’ombre et dont les fenêtres sont entrouvertes peut augmenter de 20 degrés en seulement 10 minutes. Ainsi, si la température extérieure n’est que de 20 degrés, pourtant jugée agréable, celle à bord de l’habitacle peut, en très peu de temps, atteindre les 40 degrés, note Mme Quirion dans un communiqué de presse.

« Faire une course de quelques minutes à la quincaillerie du coin ou encore à la pharmacie, ce n’est pas long pour vous. Mais pour un chien à l’intérieur d’une voiture, c’est une éternité », affirme-t-elle. Une négligence qui peut coûter cher aux personnes contrevenantes, dit-elle. « Les gens qui laissent leur chien dans leur véhicule s’exposent également à un constat d’infraction », ajoute Mme Quirion.

« Et dans les cas plus graves, c’est-à-dire une situation dans laquelle le chien se retrouve agonisant ou qu’il en meurt, le gardien de l’animal peut être accusé de négligence ou de cruauté, et ce, tant en vertu de la loi provinciale B 3.1 que du Code criminel canadien. »

En 10 ou 15 minutes, le chien peut subir de graves séquelles irréversibles, voire mourir, avertit-on. « Et entrouvrir les fenêtres et leur laisser un bol d’eau n’évite pas les coups de chaleur. Moins bien habilités que les humains pour se rafraîchir, les chiens ne peuvent supporter les chaleurs élevées, et ce, peu importent leur race ou leur grosseur », rapporte Debra Tacium, vétérinaire à la Clinique vétérinaire des petits animaux de l’Estrie.

« Contrairement aux humains, les chiens ne peuvent pas transpirer. Ils se rafraîchissent donc par les poumons en haletant, ce qui est beaucoup moins efficace comme moyen de refroidir leur corps. »

Enfin, la SPA y va de quelques conseils pour éviter que les chiens ne souffrent pas d’un coup de chaleur : éviter les activités physiques intenses en journée, opter pour une promenade au petit matin ou en milieu de soirée, rester alerte pour distinguer les signes de chaleur ou de brûlures des coussinets des pattes et offrir un rafraîchissement en s’assurant qu’il ait toujours accès à un bol d’eau fraîche.