Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Trois RLS de l’Estrie ont cassé la vague et 18 498 Estriens vaccinés

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
La vaccination contre la COVID-19 se poursuit en Estrie alors que 18 498 aînés et travailleurs de la santé ont reçu une première dose du vaccin de Pfizer-BioNTech ou de Moderna depuis le 23 décembre.

Aussitôt livrés en Estrie, aussitôt les vaccins sont administrés, y compris durant les fins de semaine. « Nous avons reçu 7020 doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 jeudi dernier. Nous les avons presque tous déjà administrées. Nous avons administré 680 doses à des employés prioritaires ciblés par la vaccination, dont 150 administrés au nouveau centre de vaccination de Granby et 530 au Centre de foires de Sherbrooke », indique Marie-Ève Nadeau, du service des communications du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Plus de 6000 personnes ont été vaccinées dans les résidences privées pour aînés (RPA) du territoire.

« Avec la livraison de vaccins Pfizer-BioNTech prévue cette semaine, nous poursuivrons la vaccination dans les RPA du territoire », ajoute Mme Nadeau.

En ce moment, 3,6 % des Estriens ont reçu un vaccin contre la COVID-19. Il y a également 3,6 % de la population québécoise qui a été vaccinée.

13 nouveaux cas, aucun décès

Le nombre de nouveaux cas confirmés de COVID-19 continue d’être aux niveaux les plus bas que la région a connu depuis le début de la deuxième vague qui a commencé à la fin août. Ce sont lundi 13 nouveaux cas qui s’ajoutent au bilan, alors que huit cas ont été rapportés dimanche.

Avec ces deux bons bilans quotidiens, la moyenne mobile des sept derniers jours en Estrie a chuté de façon importante. Cette moyenne est maintenant de 26 nouveaux cas par jour.

Une légère augmentation des hospitalisations liées à la COVID-19 est cependant notée avec 23 personnes hospitalisées lundi pour lutter contre la COVID-19, dont cinq aux soins intensifs. Il y en avait 17 vendredi. C’est tout de même assez loin du pic atteint le 20 janvier quand 95 personnes étaient hospitalisées, dont 13 se trouvaient aux soins intensifs.

Casser la vague

Il reste aujourd’hui 266 cas actifs dans la région.

D’ailleurs, bonne nouvelle, puisque trois des neuf réseaux locaux de services (RLS) de l’Estrie ont réussi à casser la deuxième vague sur leur territoire : le RLS des Sources, celui de Coaticook et le RLS du Haut-Saint-François ont tous les trois moins de six cas actifs sur leur territoire.

À l’opposé, ce sont les RLS du Val-Saint-François et du Granit qui comptent le plus de cas actifs au prorata de leur population avec respectivement 32 et 20 personnes toujours infectées par la COVID-19.

Il reste 94 cas actifs à Sherbrooke, dont la population est de 163 000 personnes.

On compte aussi 16 cas actifs dans le RLS de la Pommeraie, 79 dans celui de la Haute-Yamaska et 12 dans le RLS de Memphrémagog.

Stabilité pour les décès

Le bilan des décès est aussi resté stable lundi. 296 personnes sont décédées des complications de la COVID-19 depuis le début de la pandémie. Seulement deux décès se sont ajoutés au cours des sept derniers jours en Estrie, là aussi un record depuis le début de la deuxième vague qui, rappelons-le, a été beaucoup plus meurtrière que la première dans la région.

Il y avait eu 26 décès attribuables à la COVID-19 entre le 10 mars et le 11 septembre (six mois) et il y en a eu 270 entre le 11 septembre et le 22 février (un peu plus de cinq mois).