Le tour théâtralisé Par le chemin des fresques revient cet été pour raconter l'histoire de huit murales du centre-ville. Sur la photo, l'auteure Anne Dansereau, la comédienne Nancy Roy, la metteure en scène Lysanne Gallant, Lynn Blouin, directrice promotion, accueil, tourisme d'affaires et sportif à Destination Sherbrooke, et Serge Malenfant, président de MURIRS.

Trois nouvelles façons d'explorer les murales

Pendant que l'équipe de MURIRS planchera sur la réalisation d'une 16­e murale, au coin des rues King Ouest et Camirand, les Sherbrookois et les visiteurs disposeront de nouvelles façons de découvrir les 15 oeuvres trompe-l'oeil existantes au courant de l'été. Le parcours théâtralisé Par le chemin des fresques effectue un retour, alors que s'ajouteront un quiz interactif et, dès le mois d'août, l'expérience de réalité augmentée sur téléphone intelligent.
« Les murales ont toutes été réalisées avec des histoires à raconter et c'est un peu ces histoires que nous voulons mettre en lumière en offrant différentes possibilités », indique Lynn Blouin, directrice promotion, accueil, tourisme d'affaires et sportif à Destination Sherbrooke.
Le tour théâtral offert par Traces et souvenances refait surface dans une version écourtée et améliorée. Il compte 14 personnages qui font découvrir huit murales en deux heures et quinze minutes. De Claire, l'employée du Marché de la gare, aux chanteurs country Carmen et Danny, les visiteurs seront guidés vers le Domaine Howard et le Théâtre Granada. Ils ne manqueront pas de croiser la célèbre Mary O'Malley. L'activité sera offerte du 8 juillet au 2 septembre, les samedis et dimanches.
« Nous voulions intégrer de nouvelles murales dans le parcours. C'est un spectacle qui a conquis le public dans ses huit saisons, et je pense que les gens auront plaisir à le voir revenir. On me le demande tellement souvent », explique la metteure en scène Lysanne Gallant.
Il n'y a pour le moment pas d'indicateur à savoir s'il s'agit d'un retour pour un seul été ou si l'expérience sera renouvelée. « Nous faisons la saison et nous verrons ce que la vie réserve. »
Réalité augmentée
Mme Gallant ne craint pas la « concurrence » des nouvelles technologies qui seront mises en valeur avec la réalité augmentée. « Les gens apprécieront toujours un contact direct avec le monde. C'est la particularité de ce qu'on fait. »
La réalité augmentée, justement, sera le fruit du travail de la firme Space and Dream et sera offerte au début du mois d'août. « Ce serait bien de l'avoir maintenant, mais le moment où nous avons eu le feu vert pour commencer le travail ne nous permettait pas d'arriver au début de la saison de manière réaliste. Le processus va très bien et nous respectons l'enveloppe financière. Ç'aurait été bien de le lancer en début d'été, mais il aurait fallu commencer à le travailler l'automne dernier et il fallait attendre l'accord de la municipalité », avance Lynn Blouin.
Il ne sera donc pas trop tard pour que la technologie profite aux visiteurs. « Il restera encore trois semaines à Cowboys. Beaucoup de gens prennent maintenant leurs vacances en août plus qu'en juillet. Il y a aussi toute la période d'automne où l'achalandage au Bureau d'information touristique est très élevé, notamment avec des clientèles européennes et américaines. Il ne faut pas s'en priver et attendre à l'an prochain. »
La production est commencée et se fera en partie à Sherbrooke, avec les artisans d'ici, notamment pour la prise d'images. Les Sherbrookois seront d'ailleurs appelés à envoyer des mots d'amour pour l'animation prévue autour de la 15e murale, celle baptisée Sherbylove.
« Il y aura aussi un quiz en version mobile, pour les familles, mais aussi pour l'ensemble des gens. On pourra y avoir accès sur le site murales.info », ajoute Mme Blouin. Le quiz sera en ligne dès le 1er juin. Il sera possible de compiler des points... et de remporter des prix de participation à la fin de l'été.
Enfin, une employée de Destination Sherbrooke se trouvera en permanence sur le circuit des murales, en périodes de pointe, pour répondre aux questions des touristes ou les aider avec la technologie.