David Lacoste, Luc Fortin et Ghislain Bolduc ont annoncé du financement pour trois musées en Estrie.

Trois musées de l'Estrie se partagent 770 000 $ pour leurs projets

L'Astrolab du Mont-Mégantic, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke et la Société d'histoire de Sherbrooke font partie des 18 musées du Québec à recevoir une aide financière du gouvernement du Québec.
L'Astrolab se voit ainsi offrir tout près de 400 000 dollars pour renouveler la projection principale. L'exposition Nous, poussières d'étoiles verra le jour et deviendra la nouvelle exposition permanente de l'Astrolab. Le court métrage sur l'astronomie sera également bonifié avec les plus récentes technologies.
« L'Astrolab constitue un attrait touristique majeur pour la région et sa mission génère un grand intérêt, souligne le député de Mégantic Ghislain Bolduc. Depuis son ouverture l'Astrolab a accueilli des milliers de visiteurs, d'où l'importance de renouveler la programmation pour augmenter la popularité. »
Le Musée des beaux-arts (90 000 $), pour son exposition Couleurs Manifestes, et la Société d'histoire de Sherbrooke (290 000 $), pour le projet Point de vue sherbrookois, reçoivent également leur part du gâteau.
« Sherbrooke vu par les Sherbrookois, c'est la thématique que nous avons mise sur la table, explique David Lacoste, président de la Société d'histoire de Sherbrooke. Cet argent permettra de faire la recherche pour le projet, le montage lui-même et la conceptualisation de l'exposition. »
L'ouverture de l'exposition devrait se faire en 2018.
En tout, c'est un peu plus de 4,5 millions de $ qui ont été distribués à 18 musées dans 10 régions du Québec.
Le fait saillant de cette annonce, selon Luc Fortin, ministre de la Culture, est que 16 des 18 institutions choisies sont à l'extérieur des villes de Québec et Montréal.
« Montréal et Québec sont des pôles culturels importants, mais la culture doit s'exprimer partout, insiste-t-il. Les citoyens dans les régions ne sont pas des citoyens de seconde classe et ils ont le droit d'avoir des infrastructures culturelles de qualité. Je souhaite rétablir un certain équilibre, mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. L'annonce d'aujourd'hui est un pas dans la bonne direction. »
Fortin attend ses homologues des provinces à Orford en août
La conférence annuelle des ministres de la Culture des provinces et territoires aura lieu cette année à Orford les 22 et 23 août. Le député de Sherbrooke Luc Fortin agira à titre de coprésident de cette rencontre.
« Habituellement, ces rencontres sont à Montréal et à Québec, mais j'ai dit non, souligne Luc Fortin, également ministre responsable de la région de l'Estrie. Je veux envoyer le message que la culture c'est partout dans la province que ça se passe. Ça va également donner une excellente visibilité à la région en plus de retombées économiques qui ne sont pas à négliger.»
La rencontre de l'an dernier s'est déroulée à Victoria en Colombie-Britannique. Luc Fortin souhaite cette fois aborder quelques sujets bien précis.
« J'ai ajouté quelques sujets à l'ordre du jour en tant que coprésident, notamment toute la question du droit d'auteur à l'ère numérique.»
Luc Fortin souhaite également amener ses collègues à s'intéresser à la potentielle réouverture de l'ALENA.
« Il y a des inquiétudes dans le milieu concernant l'exception culturelle, précise-t-il. La culture n'est pas un bien de consommation comme les autres alors on veut pouvoir garder cette exception culturelle comme nous l'avons fait dans chaque traité international. On veut pouvoir continuer à soutenir comme on le souhaite nos entreprises culturelles et nos artistes.»
La première journée de la rencontre rassemblera les ministres de la Culture des différentes provinces et des territoires. Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, se joindra aux discussions lors de la seconde journée.
Projets financés
L'Astrolab du Mont-Mégantic reçoit 390 000 $
Cet argent servira à la mise sur pied de la de l'exposition Nous, poussières d'étoiles. Une production qui relatera l'histoire des centaines de milliards de particules qui nous compose en lien avec le cosmos.
Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke reçoit 90 000 $
L'argent servira sera investi dans l'exposition permanente Couleurs Manifestes.
La Société d'histoire de Sherbrooke reçoit 290 000 $
Ce financement servira à la création de l'exposition Point de vue sherbrookois. L'exposition explorera la thématique Sherbrooke vu par les Sherbrookois.