Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Ce bâtiment de la rue King Est est l’un des trois qui seront démolis pour permettre la construction d’un seul immeuble résidentiel et commercial.
Ce bâtiment de la rue King Est est l’un des trois qui seront démolis pour permettre la construction d’un seul immeuble résidentiel et commercial.

Trois bâtiments seront démolis rue King Est

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
SHERBROOKE — Les bâtiments situés entre le 446 et le 472 rue King Est, du côté sud, seront démolis. Ils feront place à un nouvel édifice commercial de trois étages qui compterait également 14 logements. L’ancien domicile de H&R Block et deux immeubles à logements tomberont donc pour être remplacés par une seule et même construction. 

Notons qu’une autre propriété, celle-là au 449 rue Cartier, disparaîtra au profit de ce nouveau projet piloté par le promoteur Patrick Rahimaly. Un amendement au zonage pour permettre l’usage de 14 logements sera nécessaire. Selon les documents rendus publics par la Ville de Sherbrooke en décembre, le zonage ne permet que la construction d’immeubles de deux à huit logements sur les terrains concernés. Les terrains voisins comportent pourtant des immeubles de 14 et 18 logements sur trois étages.

Les trois lots visés par la démolition seraient fusionnés et comptent déjà 12 appartements au total.

Ce bâtiment de la rue King Est est l’un des trois qui seront démolis pour permettre la construction d’un seul immeuble résidentiel et commercial.

« On peut affirmer que ce type de projet de construction sur la rue King Est est en consonance avec les orientations du Plan stratégique 2005-2015 dans lequel on mentionne clairement le souhait que des interventions soient faites afin " d’intervenir dans la rue King pour y améliorer le paysage et le cadre bâti ". Vu l’état actuel des bâtiments existants, un projet de cette envergure viendra bonifier l’offre d’habitations et de commerces de qualité en plus d’améliorer le cadre bâti actuel », lit-on dans les documents municipaux.

Notons que le projet doit être soumis au règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale pour assurer qu’il s’harmonise avec le cadre bâti. En conséquence, les espaces de stationnement devront être aménagés à l’arrière de la propriété.

Ce bâtiment de la rue King Est est l’un des trois qui seront démolis pour permettre la construction d’un seul immeuble résidentiel et commercial.

Un pas pour la revitalisation

Le conseiller du district de l’Hôtel-Dieu, Rémi Demers, se dit heureux de ce projet de revitalisation. « C’est le genre de projet qu’on souhaite. M. Rahimaly est un bon investisseur sur la rue King Est et il s’implique aussi dans le programme Rues Principales. C’est quelqu’un qui croit beaucoup à la revitalisation. De ce que j’ai vu du projet, il n’y a rien qui accroche, mais je laisserai le comité consultatif d’urbanisme de l’arrondissement s’assurer qu’il s’intégrera bien dans le milieu. Je souhaite que ce bâtiment soit construit cette année. C’est d’autant plus intéressant que nous avions, disons, des enjeux de voisinage à cet endroit. »

M. Demers reconnaît que le taux de vacances des locaux sur la rue King Est, à proximité de la rue Papineau, a été plus important dans les dernières années. « Le programme Rues Principales avait connu une pause d’une couple d’années dans ce secteur parce que personne n’était affecté à la revitalisation. Il semble toutefois y avoir une bonne confiance en cette artère et de belles annonces s’en viennent à court terme. »

La maquette du bâtiment à construire rappelle l’immeuble situé au coin des rues King Est et Papineau, où se trouvent les commerces Le Silo et Le Pain Voyageur.

Le conseiller municipal ajoute que la Ville se doit de mieux faire connaître son programme de rénovation des façades. « Nous avons encore du budget pour ce secteur de la ville, mais nous n’avons pas de demandes. J’invite les commerçants intéressés à communiquer avec Commerce Sherbrooke et à s’informer de nos programmes. »

Rémi Demers laisse entendre que d’autres implantations sont prévues sur la rue King Est à court terme, notamment des restaurants. Il est déjà acquis que la chaîne PFK s’installera au coin de la 10e Avenue, dans les anciens locaux du Burger King. 

« Malgré le contexte morose, il est intéressant de voir que les gens s’intéressent au développement résidentiel et commercial de ce secteur de la ville. »

Rémi Demers