La Maison du bonbon ferme ses portes.

Triste nouvelle pour les dents sucrées du centre-ville

Triste nouvelle pour les dents sucrées du centre-ville, le commerce la Maison du Bonbon ferme ses portes indéfiniment. Le propriétaire Serge Turcotte a pris cette décision après avoir longuement réfléchi durant la période des Fêtes.

« C’était demandant et c’était du travail 6 ou 7 jours par semaine, souligne M. Turcotte qui est propriétaire du commerce depuis 8 ans. J’ai eu des problèmes de pieds depuis des années et là ça me rattrape. Je suis aussi tombé dans la cour avant les Fêtes et ça m’a scrappé le dos. Je me suis ramassé avec une entorse lombaire et je n’étais plus capable. Je me penche beaucoup au magasin pour servir les gens. »

La Maison du Bonbon était présente sur la rue Marquette depuis 24 ans. Une publication Facebook annonçant la fermeture du commerce a d’ailleurs été énormément partagée sur les réseaux sociaux durant la fin de semaine. Plus de 450 commentaires ont été laissés sous le message. M. Turcotte estime que les jeunes des écoles voisines constituaient 60 % de sa clientèle.

« C’est triste, j’aimais bien les jeunes, mentionne-t-il. C’était de la belle énergie. Ça va me manquer. C’était ma première expérience avec le public, j’avais travaillé dans une usine et un peu partout avant. Aujourd’hui ça donne un coup de nostalgie, ça fait mal, mais demain je vais me replacer le cerveau et je vais revenir à la normale. Il y a des jeunes qui m’ont écrit pour me dire qu’ils aimeraient venir me voir. Si j’ai du stock à écouler, je vais le faire. »

Mais plusieurs adultes franchissaient tout de même la porte du populaire commerce.

« Surtout les femmes, jusqu’à 40 ou 50 ans, lance M. Turcotte. Elles mangeaient beaucoup de bonbons. Je vais m’ennuyer des sourires et des belles femmes. »

Depuis lundi les lumières du commerce sont éteintes et on peut lire le message suivant inscrit sur la porte : « C’est avec un gros regret et avec tristesse que la Maison du Bonbon sera fermée indéfiniment jusqu’au prochain acheteur, car la Maison sera à vendre bientôt. »

Serge Turcotte indique d’ailleurs avoir déjà reçu plusieurs offres pour son commerce.

« Je vais m’asseoir cette semaine avec quelques personnes. Il y a en a qui m’en ont parlé durant le temps des Fêtes aussi. S’il y a un acheteur tant mieux, il va pouvoir poursuivre dans la même veine que moi. S’il garde le même concept, la Maison du Bonbon va pouvoir continuer. »

M. Turcotte assure que la vente de bonbon se portait bien et que la profitabilité du commerce n’est pas en cause dans sa décision.