Le Magogois Steeve Cloutier mène actuellement des consultations dans l'espoir de relancer la Traversée internationale du lac Memphrémagog.

Traversée : Cloutier encouragé par ses discussions

Loin de crier victoire, le Magogois Steeve Cloutier se montre tout de même encouragé par les discussions qu'il a eues avec des représentants de la Traversée internationale du lac Memphrémagog plus tôt cette semaine.
« J'ai eu une rencontre avec Serge Laurendeau et j'ai aussi pu rencontrer Jean-Guy Gingras dans les derniers jours, confie M. Cloutier, un spécialiste du marketing et des communications. Je ne retire que du positif de ces deux rencontres. Ça a été très, très constructif ! »
Le Magogois aimerait réunir un groupe de bénévoles pour assurer l'avenir de la Traversée internationale du lac Memphrémagog, actuellement menacée de disparaître. Les dirigeants de l'événement sont ouverts à discuter avec toutes les personnes intéressées à s'impliquer dans la relance, mais préviennent que seule une équipe complète et solide pourrait réussir à sauver la Traversée.
Si Steeve Cloutier n'a pas encore regroupé l'équipe de bénévoles qui serait nécessaire à la réussite de son projet de relance, il a par contre commencé à faire des démarches pour recruter de bons prospects.
« Faire du recrutement en saison estivale, quand les gens sont en vacances, ce n'est pas facile, admet-il. Mais certains m'ont déjà confirmé leur intérêt. Évidemment, quand j'aurai quelques confirmations, ça deviendra plus simple d'attirer d'autres personnes. »
Se déclarant ouvert à toutes les suggestions, M. Cloutier pense qu'il faudra sans doute « travailler différemment » pour sauver la Traversée du lac Memphrémagog. « Et je sais qu'on ne réussira pas sans effort », ajoute-t-il.
Steeve Cloutier espère rapidement mettre en oeuvre un plan pour relancer la Traversée. « Il faudrait qu'on soit fixé avant la fin de septembre. Ce serait important, selon moi, qu'on soit en mesure de tenir l'événement à nouveau dès 2017. »
Un sondage
Au cours des dernières semaines, la Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford (CCIMO) a sondé ses membres afin de connaître leur opinion au sujet de la Traversée et de son avenir.
Les membres sondés ont affirmé que l'événement avait assurément aidé la ville de Magog à acquérir une plus grande notoriété à l'échelle internationale.
« Tous s'entendent sur le fait que l'événement pourrait se moderniser en concevant une formule qui exploiterait davantage le lac Memphrémagog et les ressources naturelles environnantes », mentionne la CCIMO dans un communiqué émis cette semaine.
Les entrepreneurs sondés estiment que la pause d'une année prise par la Traversée s'avèrera potentiellement bénéfique. « Elle permettra à leur avis de faire des constats et de déployer un nouveau dynamisme pour concevoir un événement sportif unique en Estrie. »