Travaux pour effacer les sentiers illicites du mont Bellevue

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Les travaux de démantèlement des quelque 9 km de sentiers illicites de vélo de montagne dans la zone J.-S. Bourque du mont Bellevue ont débuté lundi matin. Annoncés en février dernier, ces travaux se dérouleront exclusivement dans la zone appartenant à l’Université de Sherbrooke.

Une signalisation sera mise en place pour indiquer aux usagers et aux usagères les sentiers à utiliser, a annoncé Ingrid Dubuc, directrice du Bureau de l’environnement à la Ville de Sherbrooke, lundi matin en point de presse.

Ces importants travaux de restauration du milieu naturel se dérouleront en collaboration avec l’organisation Les Sentiers de l’Estrie.

Le professeur Pierre Cossette, recteur de l’Université de Sherbrooke, se réjouit de ces travaux. « Le secteur J.-S. Bourque a fait l’objet de développement non autorisé de sentiers et d’infrastructures au cours des dernières années qui posent un problème environnemental et de sécurité », souligne-t-il dans un communiqué de presse. 

« Avec le projet de réserve naturelle, on veut s’assurer de préserver à long terme ce milieu et ses caractéristiques naturelles qu’on apprécie quand on pratique une activité. Le projet vise également à assurer un équilibre entre les différents types d’usages pour faciliter la cohabitation. » 

Les sentiers informels développés dans le secteur J.-S. Bourque posent des problèmes à bien des égards, affirme l’UdeS. Du point de vue environnemental, ces sentiers sont généralement mal conçus et ne respectent pas les principes d’aménagement durable. Par exemple, plusieurs sont alignés avec la ligne de pente, ce qui cause beaucoup d’érosion. 

Ils sont également problématiques du point de vue de la sécurité puisqu’ils comprennent l’aménagement d’infrastructures à risque (monticules pour sauts, roches) sans égard aux standards de la Ville, qui est responsable d’assurer la sécurité dans le parc. 

L’accès aux vélos de montagne

Jusqu’à l’ouverture du futur sentier de liaison de vélo de montagne, le vélo est permis dans les sentiers officiels du secteur Bellevue seulement.

Ces travaux permettent en outre de rappeler que la pratique du vélo de montagne est permise dans le secteur du sommet Bellevue, où un réseau officiel de qualité totalisant près de 12 km de vélo de montagne est offert, balisé et entretenu.

Dans la zone J.-S. Bourque, le vélo n’est donc toujours pas permis, pour l’instant. Mais comme convenu dans le cadre de la démarche de concertation de l’Alliance pour la réserve naturelle du parc du Mont-Bellevue, un sentier de liaison de vélo de montagne sera aménagé. Celui-ci permettra de connecter le secteur Bellevue à deux futurs sites alternatifs de vélo de montagne, sur les terrains de l’Université et du Collège du Mont-Sainte-Anne, précise-t-on. 

Neuf nouveaux chantiers  

Par ailleurs, cette semaine, le Service des infrastructures urbaines de la Ville de Sherbrooke entamera neuf nouveaux chantiers de construction portant le nombre de chantiers en cours à plus de quarante. Certains affecteront la circulation.

Parmi ces travaux, notons la réfection de trottoirs et le resurfaçage de la rue King Ouest entre les boulevards Lionel-Groulx et Jacques-Cartier. L’aide de signaleurs et signaleuses sera sollicitée pour faciliter la circulation et donner accès aux commerces riverains du chantier. 

La première phase pour ce chantier d’importance se déroulera entre le boulevard Lionel-Groulx et la rue des Quatre-Pins. D’autres tronçons seront touchés dans des phases subséquentes. S’il est prévu que la première phase se termine après quatre semaines, le chantier complet devrait se terminer pour la fin août. 

Les autres travaux débutant cette semaine comprennent aussi la reconstruction de la rue Jolliet, entre les rues Galt Ouest et Duluth, la réfection de la rue du Parc-Industriel et la réfection de trottoir sur le boulevard de Portland entre les rues Farwell et Touchette.

Par ailleurs, huit chantiers de construction se sont terminés au cours de la dernière semaine. C’est le cas notamment, des travaux de resurfaçage sur des portions des rues Rand, Courcelette, Léonard et du Curé ainsi que de l’aménagement de trottoir sur des tronçons des rues Galt Ouest et sur le boulevard de l’Université.

Du côté du Service de police de Sherbrooke, on ne signale pas d’interventions en lien avec les chantiers routiers au cours des derniers jours. Le message passe bien, résume Isabelle Gendron, porte-parole du corps policier.