La Tribune
Selon la conseillère en communication au MTQ en Estrie, « pour limiter les impacts sur la circulation, la plupart des travaux en asphaltage sur les autoroutes estriennes, notamment les autoroutes 10, 410 et 610, se font de nuit parce qu’elles sont situées dans des zones urbaines considérées à gros débit ».
Selon la conseillère en communication au MTQ en Estrie, « pour limiter les impacts sur la circulation, la plupart des travaux en asphaltage sur les autoroutes estriennes, notamment les autoroutes 10, 410 et 610, se font de nuit parce qu’elles sont situées dans des zones urbaines considérées à gros débit ».

Travaux de nuit : le MTQ veut minimiser les impacts

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Les travaux réalisés de nuit par le Ministère des Transports (MTQ) ne s’expliquent pas seulement par une surcharge de travail des entrepreneurs, comme l’évoquait la directrice du Service des infrastructures urbaines de la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel, la semaine dernière. Il s’agit plutôt d’une philosophie du MTQ pour réduire l’impact sur la circulation.