Alex-Olivier Voyer, qui évoluait pour le Phœnix de Sherbrooke lors des deux dernières saisons, offre son temps à l’école de la Maisonnée en tant que surveillant.
Alex-Olivier Voyer, qui évoluait pour le Phœnix de Sherbrooke lors des deux dernières saisons, offre son temps à l’école de la Maisonnée en tant que surveillant.

Pénurie de personnel dans les écoles: un hockeyeur en renfort

SHERBROOKE — Les élèves de l’école primaire de la Maisonnée ont eu droit à une belle surprise à leur retour en classe après une pause forcée. Appelé en renfort pour répondre à la pénurie de personnel en raison de la COVID-19, le hockeyeur Alex-Olivier Voyer offre quelques heures de son temps, chaque jour, en surveillant les jeunes de 5e année. 

Il est probablement devenu en un instant le surveillant le plus « cool » de la cour de récréation. Un peu grâce au rôle qu’il a joué lors de cette saison extraordinaire connue par le Phœnix de Sherbrooke. 

« J’aime ça être dans l’action et ici, ça bouge. J’anime les pauses du midi et je surveille les jeunes. On se trouve des activités à faire en respectant une certaine distanciation et on pratique quelques sports! » lance l’attaquant étoile du Phœnix. 

Cet emploi s’insérait parfaitement dans l’horaire d’Alex-Olivier Voyer. Après un entraînement en matinée, celui qui fera bientôt le saut chez les professionnels passe deux heures à l’école de Rock Forest en compagnie d’une amie, qui investit également un peu de son temps chaque jour à la Maisonnée. 

« Ma tante travaille à cette école et elle cherchait de l’aide. Je ne le fais pas vraiment pour la paie. On a du fun même si ça demeure un travail et je suis content de dépanner pendant sept ou huit semaines. »

Les personnes qui connaissent bien le jeune homme de 21 ans ne seront pas surprises de le voir contribuer à la cause. 

Rappelons que le Sherbrookois a été choisi pour représenter son équipe dans la catégorie Joueur humanitaire de la LHJMQ, allant même jusqu’à se retrouver parmi les trois finalistes lors du Gala des Rondelles d’or, présenté lors des derniers jours. 

Alex-Olivier Voyer a été coprésident d’honneur de la collecte de sang du Phœnix et a effectué des visites dans plusieurs écoles et arénas cette saison pour y rencontrer les jeunes et différentes équipes de hockey mineur. Il a également lancé un concours permettant aux jeunes de vivre l’expérience d’une journée dans la vie d’un joueur de hockey de la LHJMQ, en plus d’organiser une collecte d’équipement sportif destiné aux familles moins nanties.

Transition perturbée vers les pros

Après avoir compté 44 buts et obtenu 44 mentions d’aide à sa dernière saison dans le junior majeur, aidant ainsi le Phœnix à terminer au sommet du Top 10 de la Ligue canadienne de hockey, Alex-Olivier Voyer se prépare à vivre ses premiers moments chez les pros. 

C’est avec un contrat en poche que le joueur sherbrookois se présentera au camp d’entraînement de l’organisation des Bruins de Boston en espérant obtenir un rôle important au sein du club-école à Providence et percer un jour la LNH. 

« C’est plate ce qui se passe présentement. La COVID-19 complique un peu les choses. Il y a beaucoup de paperasse à remplir aussi. On ne sait pas quand ça va recommencer et j’ai hâte de pouvoir rejouer au hockey. Normalement, j’adapte mes entraînements en terminant mon programme en explosion pour arriver au sommet de ma forme au camp, mais on n’a pas vraiment d’indices pour le moment concernant la reprise des activités dans le hockey professionnel. »

Voyer profitera d’une nouvelle source de motivation dans les prochains jours en retrouvant son éternel partenaire d’entraînement, Thomas Grégoire, de retour à Sherbrooke après avoir vécu son confinement en famille à Baie-Comeau. 

Les deux amis pourraient d’ailleurs s’affronter à l’avenir puisque Thomas Grégoire évoluait pour les Barracudas de San Jose pendant que son frère aîné Jérémy jouait pour les Roadrunners de Tucson, également dans la Ligue américaine de hockey.

Ce qui pourrait donner naissance à une rivalité toute sherbrookoise entre ces trois partenaires d’entraînement.