«Trappe à ticket» coin Comtois et Bertrand-Fabi: des «améliorations» seront apportées

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Le maire Steve Lussier reconnaît que des « améliorations » doivent être apportées au chapitre des communications chaque fois qu’une nouvelle signalisation est implantée dans les rues de Sherbrooke.

Appelé à se prononcer sur la colère de certains automobilistes en regard des changements apportés à l’intersection des rues Comtois et Bertrand-Fabi, le maire Lussier dit avoir entrepris des démarches au cours des dernières heures afin de corriger la situation.

La Tribune faisait écho jeudi à la colère de nombreux automobilistes qui se sont vu remettre un billet d’infraction de 171 $ pour un virage à gauche interdit depuis septembre à cette intersection située non loin du cinéma Galaxy.

Depuis l’installation de la nouvelle signalisation, plus de 357 constats d’infractions ont été donnés par les policiers du SPS, pour un total de plus de 60 000 $ d’amendes. Une situation qui a fait dire à plusieurs citoyens qu’il s’agit en fait d’une « trappe à tickets »...

Interrogé sur le sujet lors de son passage au Musée d’histoire de Sherbrooke, jeudi matin, le maire Lussier a indiqué avoir fait des démarches auprès des services concernés par la problématique.

« J’ai voulu m’assurer qu’on avait posé des panneaux de signalisation au préalable, ce qui a été fait au mois d’août », a-t-il indiqué.

« Je connais bien le secteur. Lorsque j’y habitais et que je revenais de l’épicerie, il m’arrivait, moi aussi, de contourner le trafic en passant par la rue Comtois ». »

Steve Lussier

M. Lussier a ajouté que des actions seront prises afin de mieux informer la population lorsque des changements à la signalisation seront implantés à l’avenir.

« C’est un sujet qui va être ramené au comité de Sécurité publique, mais aussi au niveau des communications. Je veux un gros changement au niveau des communications, cette année. C’est ce que j’ai fait dès hier à mon arrivée. Je suis retourné au bureau des communications pour avoir une discussion avec la directrice, madame Sara Corriveau. J’ai avisé les services, y compris la direction générale, à l’effet que, dès qu’il y a un changement, peu importe à quel endroit à travers la ville, que ce changement-là soit annoncé sur toutes nos plateformes numériques avec des alertes. De cette façon, les gens vont être mis au courant plus rapidement. »

Au-delà des normes

À la Division de l’ingénierie, on indique que toutes les mesures préventives ont été mises en œuvre au moment de changer la signalisation, l’été dernier.

Le chef de division, Patrice Grondin, affirme que la Ville est même allée « au-delà des normes » en ce qui concerne la signalisation préalable ainsi que sur la dimension des panneaux interdisant le virage à gauche.

« Lorsqu’il est question de virage à gauche, les normes ne nous obligent pas à installer des panneaux préalables. Malgré cela, on en a installé pendant six semaines, autant sur la rue Comtois que sur Bertrand-Fabi... »

Pour ce qui est des deux panneaux blancs qui indiquent qu’il est interdit de virer à gauche entre 7 h et 9 h et entre 16 h et 18 h, ceux-ci sont « deux fois plus grands que les panneaux standards », précise M. Grondin.

Ce dernier indique que certains ajustements sont à l’étude dans le but d’améliorer la situation à l’intersection.

« Nous allons installer un panneau supplémentaire sur Comtois indiquant qu’il est défendu de tourner à gauche. Il nous reste à statuer à quel endroit exactement nous allons l’installer par rapport au panneau d’arrêt. »

M. Grondin ajoute que la Ville est en pourparlers avec Postes Canada afin de déplacer les boîtes postales situées derrière l’hôtel Quality Inn afin d’améliorer la fluidité de la circulation dans le secteur.