Une rencontre aura lieu le 30 avril entre la compagnie Sogesco et les syndiqués des Autobus des Cantons pour poursuivre les négociations.

Transport scolaire : la CSN dépose un avis de grève

Une autre rencontre de négociation aura lieu entre la compagnie Sogesco et les syndiqués des Autobus des Cantons le 30 avril. Est-ce qu’elle permettra d’éviter la grève prévue en mai?

La CSN pose la question alors que les mandataires du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du transport scolaire des Autobus des Cantons ont transmis, mercredi, un avis de grève au ministère du Travail concernant une autre séquence de débrayage prévue du 7 au 14 mai inclusivement.

À lire aussi: Transport scolaire : Sogesco convoque le syndicat

« Bien qu’une rencontre soit prévue entre les parties le 30 avril, les délais imposés par le Code du travail exigent un avis préalable », indique Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie — CSN (CCSNE-CSN). 

« Évidemment, il n’est pas exclu qu’une entente puisse intervenir le 30 avril. La dernière rencontre s’est cependant soldée par des offres inférieures à celles consenties aux quatre autres syndicats CSN de la région. Les résultats de ces quatre négociations prouvent la capacité de payer des transporteurs scolaires. » 

Le 17 avril, rappelons-le, une première rencontre a eu lieu entre l’employeur et le syndicat. La CSN avait annulé une manifestation prévue à Drummondville devant les installations des Autobus des Cantons. La veille, les hauts dirigeants de Sogesco, entreprise exploitant ce transporteur scolaire à Sherbrooke, avaient demandé une rencontre entre les parties.

Le syndicat d’Autobus des Cantons est le dernier d’un groupe de chauffeurs d’autobus scolaires syndiqués en Estrie ayant fait front commun pour faire avancer les négociations en vue du renouvellement de leur convention collective. Le 10 avril, les membres des syndicats des Autobus de l’Estrie, de La Sapinière et des Cantons avaient entrepris une grève de six jours. Rappelons que les syndicats des Autobus B. Dion et Autobus Coaticook étaient parvenus à des ententes de principe avec leur employeur auparavant.

« Le syndicat est grandement conscient de tous les soucis qu’un conflit apporte aux parents. Mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que si les membres acceptaient les dernières offres patronales, cela se solderait par une situation encore plus difficile pour assurer l’exécution des circuits desservis par Autobus des Cantons », plaide M. Beaudin.

« Cela s’explique en raison du fait que l’employeur ne serait plus concurrentiel pour attirer et retenir des conductrices et conducteurs d’autobus scolaire en raison des écarts de salaire avec les autres transporteurs de la région. À cet effet, rappelons que c’est ce même transporteur qui, faute de remplaçants, n’a pas pu assurer le transport scolaire pour certains circuits laissant sur le bord de la route 160 élèves en février dernier. Il ne reste plus qu’à espérer que la prochaine rencontre sera fructueuse et que le transport scolaire ne soit pas encore une fois perturbé au mois de mai. »

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs du transport scolaire des Autobus des Cantons – CSN compte environ 50 membres.