Trafic de drogue: un réseau lié aux Hells Angels démantelé

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
La police a mené une vaste frappe mardi contre les un réseau de trafic de drogue lié aux Hells Angels dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

L’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) a effectué près d'une vingtaine d’arrestations en lien le trafic de stupéfiants dans les régions de Québec, de la Beauce, de Portneuf, mais aussi dans la région métropolitaine de Montréal et à Gatineau. 

Mardi, dix-sept personnes ont comparu pour faire face à diverses accusations liées au trafic de stupéfiants. Une autre arrestation a eu lieu, mais l'individu n’a pas comparu.

L’opération policière s'est déroulée à la suite d’une enquête amorcée en janvier 2019. Cette enquête a permis de saisir près de 4 kilogrammes de cocaïne, plus de 134 000 comprimés de méthamphétamine, plusieurs quantités de drogues diverses (MDMA, haschich, GHB et du Crystal Meth), huit armes à feu (dont cinq de poing), une somme totale de plus de 415 000$ CAD en argent comptant, des objets et documents servant au trafic de stupéfiants et des vêtements reliés aux Hells Angels, dont six vestes.

Selon l'ENRCO, le réseau participait au trafic de stupéfiants sur différents territoires situés dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches qui étaient sous le contrôle des Hells Angels. 

L’Escouade nationale de répression du crime organisé a le mandat de s’attaquer spécifiquement aux têtes dirigeantes du crime organisé, dont les membres en règle des Hells Angels. Des policiers de la Sûreté du Québec, du Service de police de la Ville de Québec et du Service de police de Lévis composent l’ENRCO Québec.