La Tribune
Les rêves d’agrandissement des propriétaires de l’Abri végétal, Annie Lévesque et Frédéric Jobin-Lawler, semblent bien plus réalisables, maintenant qu’Hydro-Québec entend réduire le tarif de l’électricité destinée au chauffage et à l’éclairage des cultures en serre.
Les rêves d’agrandissement des propriétaires de l’Abri végétal, Annie Lévesque et Frédéric Jobin-Lawler, semblent bien plus réalisables, maintenant qu’Hydro-Québec entend réduire le tarif de l’électricité destinée au chauffage et à l’éclairage des cultures en serre.

Tarifs d’électricité réduits en serre : des rêves plus verts

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Les coûts élevés de l’électricité ont longtemps représenté un obstacle à la croissance de l’entreprise serricole l’Abri végétal, à Compton. Maintenant qu’ils sont parmi les plus de 1000 producteurs qui pourront bénéficier des nouveaux tarifs préférentiels annoncés par Hydro-Québec vendredi, Frédéric Jobin-Lawler et Annie Lévesque sont plus près que jamais de leur projet d’agrandissement vert « à la fine pointe de la technologie ».