La mairesse de Windsor Sylvie Bureau prend du galon au sein de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).
La mairesse de Windsor Sylvie Bureau prend du galon au sein de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Sylvie Bureau nommée représentante de l’Estrie à l’UMQ

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
La mairesse de Windsor Sylvie Bureau prend du galon au sein de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) en devenant représentante de la région de l’Estrie au sein du conseil d’administration.

Mme Bureau vient reprendre le mandat 2020-2022 pour le poste laissé vacant un peu plus tôt cet été par le maire d’Asbestos Hugues Grimard.

« C’est un poste important pour notre région », a réagi Mme Bureau qui se donne un peu de temps pour identifier les dossiers qui seront prioritaires pour l’Estrie. 

« Les besoins sont partout les mêmes à quelques différences près. On a tous les mêmes dossiers à gérer », ajoute-t-elle néanmoins, en pointant entre autres le logement, l’immigration, le tourisme et les regroupements de services. 

Comme mairesse de Windsor depuis 2009, Mme Bureau était déjà active à l’UMQ. Elle est membre du Caucus des municipalités de centralité depuis 2009 et membre du comité directeur de ce caucus depuis 2017. « C’est donc une coche de plus », précise celle qui est en politique municipale depuis 20 ans cette année.

Son mandat à l’UMQ se terminera à la fin mars 2022, et donc après les élections de novembre 2021. Est-ce à dire qu’il est déjà acquis qu’elle sollicitera un nouveau mandat à la mairie de Windsor?

« Pas nécessairement, s’exclame-t-elle. Aujourd’hui je dirais oui, mais dans un an on ne sait pas ce qui peut arriver. Bernard Sévigny était président de l’UMQ quand il perdu ses élections, il ne faut pas l’oublier. Ce n’est pas nous qui décidons, c’est la population. C’est long un an et deux mois en politique. »

L’UMQ a profité de l’occasion pour remercier Hugues Grimard pour son engagement au sein du conseil d’administration, où il siégeait depuis 2016.

Soulignons que l’Estrie a deux autres représentants au conseil d’administration de l’UMQ, soit le maire de Sherbrooke Steve Lussier et la mairesse de Magog Vicki-May Hamm. 

Steve Lussier est en outre membre du Caucus des grandes villes, tandis que Mme Hamm est membre du comité exécutif, membre de trois commissions (villes intelligentes, relations internationales et développement économique) et présidente du Caucus des cités régionales.

L’arrivée de Mme Bureau au conseil d’administration de l’UMQ porte par ailleurs à 16 le nombre de mairesses et de conseillères y siégeant, confirmant ainsi la volonté de l’organisation d’atteindre les objectifs de sa première politique d’égalité entre les femmes et les hommes adoptée en 2019, précise-t-on dans un communiqué.