Un autre Estrien est décédé de la COVID-19 lundi, portant le total à 37 dans la région.
Un autre Estrien est décédé de la COVID-19 lundi, portant le total à 37 dans la région.

Sur un plateau, l’Estrie reste au palier d’alerte orange

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Sherbrooke — L’Estrie restera au palier orange encore cette semaine, mais elle flirte toujours de près avec le palier jaune. Un beau succès aux yeux du directeur de la Santé publique de l’Estrie qui souhaite à tout prix éviter que l’Estrie plonge éventuellement au palier rouge, celui qui amène davantage de fermetures et de conséquences pour la population.

« À 26 nouveaux cas aujourd’hui en Estrie, nous sommes dans une bonne tendance. Au global, en Estrie comme partout au Québec, nous sommes sur un plateau », analyse le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier.

Lundi, 26 personnes supplémentaires ont été déclarées positives à la COVID-19 dans la grande région sociosanitaire de l’Estrie, dont 11 dans le RLS de la Haute-Yamaska (Granby), six dans le RSL du Granit et quatre dans celui de Sherbrooke.

Toutefois, l’Estrie doit déplorer le décès d’un troisième aîné en autant de journées. Le bilan est maintenant de 37 Estriens décédés à cause des complications liées au coronavirus depuis le début de pandémie en Estrie. Pendant ce temps, encore onze personnes sont hospitalisées dans l’unité réservée à la COVID-19 à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke, dont quatre aux soins intensifs.

L’Estrie compte maintenant 41 éclosions actives, dont six dans des CHSLD ou des centres hospitaliers.

Le Dr Poirier a insisté une fois de plus sur l’importance de bien s’isoler quand une personne reçoit un diagnostic positif ou si elle est contactée par une personne de la Santé publique lui indiquant qu’un de ses contacts étroits a reçu un diagnostic positif à la COVID-19. Un résumé de ces mesures se trouve d'ailleurs ici.

« Nos équipes d’enquêteurs nous relatent que les gens sont surpris quand on leur dit qu’ils doivent s’isoler, même s’ils passent un test qui revient négatif. Or toutes ces consignes ne sont pas nouvelles. Ce qui est nouveau pour nous, c’est de découvrir que les gens n’ont pas compris ces consignes », souligne le Dr Poirier.

« Dans la première vague, nous n’avions à peu près aucun cas dans l’est du territoire, dans la région de Lac-Mégantic. Les gens se sentaient peut-être moins concernés. D’où l’importance de répéter le message », précise le directeur de la Santé publique.

Le Dr Alain Poirier se réjouit de la bonne tendance que prend  l'Estrie.

Des mesures efficaces au CSSS du Granit

La MRC du Granit est toujours durement touchée : on retrouve une éclosion au CHSLD situé au sein du CSSS du Granit, mais également dans deux résidences privées pour aînés (RPA). Et voilà que la deuxième installation CHSLD de Lac-Mégantic vient de tomber en veille d’éclosion : un employé du CHSLD La Maison Paternelle a reçu un résultat positif au coronavirus et un dépistage massif des employés et des résidents a été organisé.

Vendredi et samedi, une équipe d’experts en prévention et contrôle des infections (PCI) de l’Hôpital Sainte-Justine s’est rendue à l’unité d’hébergement et de soins de longue durée du CSSS du Granit où, jusqu’ici, 20 des 40 résidents ont été infectés par la COVID-19.

« Nous sommes encore à étudier le rapport, mais nous avons eu des félicitations de la part de cette équipe pour l’ensemble des mesures que nous avions déjà mises en place. Il y aura sans doute de petits ajustements à faire au cours des prochains jours, mais pas de point majeur, et ça c’est une bonne nouvelle », a expliqué le Dr Vincent Masse, microbiologiste-infectiologue et officier en chef de prévention et contrôle des infections au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

L’agrégat dans les municipalités de Lac-Mégantic et de Frontenac (excluant les cas qui résident en milieu d’hébergement) touche par ailleurs 59 personnes maintenant.

L’école primaire Notre-Dame-de-Fatima de Lac-Mégantic est durement touchée avec 18 élèves infectés. La Polyvalente Montignac compte, elle, huit élèves infectés dans une éclosion. Il y a également moins de cinq personnes touchées par une infection au Cégep de Beauce-Appalaches, pavillon de Lac-Mégantic.

Depuis le début de la pandémie en Estrie, on compte 2537 citoyens ayant été atteints par le virus. De ce nombre, 37 sont décédés et 2194 sont considérés comme rétablis. Il reste donc 306 cas toujours actifs, dont une majorité se trouve dans les RLS du Granit (81), de la Haute-Yamaska (123), de Sherbrooke (58) et des Sources (19).