La direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a ouvert les soumissions reçues pour l'impartition de la gestion de ses stationnements.

Stationnements : le CIUSSS n'entendra pas la CSN

La CSN souhaitait présenter une alternative publique à la décision du CIUSSS de l'Estrie-CHUS d'impartir au privé la gestion de sa centaine de parcs de stationnement. Or, pour une question de mésentente par rapport aux délais, le processus a pris fin et le CIUSSS de l'Estrie - CHUS ira de l'avant avec l'étude des réponses à son appel d'offres.
« La CSN a demandé publiquement la tenue d'une rencontre urgente le 14 février pour présenter les orientations qui soutiendront l'alternative publique du projet de la CSN en ce qui a trait à la privatisation des stationnements du CIUSSS de l'Estrie-CHUS et ainsi sursoir à l'ouverture des soumissions à l'appel d'offres. Jeudi dernier (16 février), la CSN a reçu une lettre de la direction des relations du travail du CIUSSS de l'Estrie - CHUS qui mettait fin unilatéralement aux discussions. La direction considérait en effet que le délai pour présenter une alternative publique était échu et elle a annoncé l'ouverture des soumissions le jour même », déplore Laurent-Paul Maheux, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) en Estrie.
« Nous nous questionnons beaucoup face à cette attitude du CIUSSS. Il est absolument primordial que nous soyons entendus et que l'on réponde à nos questions pour que nous soyons en mesure de présenter une alternative publique qui permettrait de conserver les revenus générés par les stationnements de la région, de même que les emplois », ajoute M. Maheux.
La direction de l'établissement de santé a tenu à s'expliquer.
« Le CIUSSSS de l'Estrie - CHUS n'a pas pour politique de refuser de rencontrer son partenaire syndical pour discuter de la bonne marche des dossiers. Cependant, dans ce cas, le délai qui leur était imparti pour nous présenter un dossier expirait le 16 février, date de l'ouverture des soumissions. Nous n'avons toujours rien reçu », a fait savoir Annie-Andrée Émond, adjointe au directeur du service des communications du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.
La CSN entend utiliser les recours prévus à sa convention collective pour poursuivre ses interventions auprès du CIUSSS.
De son côté, la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS assure que le délai de 60 jours prévu à la convention collective a été respecté à partir de la présentation initiale du projet le 9 novembre, et qu'un 30 jours supplémentaires a été rajouté à la suite d'une deuxième rencontre qui s'est tenue le 13 décembre 2016.
La CSN souhaite aussi lancer une pétition pour obtenir l'appui de la population estrienne contre la privatisation et la hausse de la tarification pour certains employés.
Les profits appartiendront au CIUSSS
Par ailleurs, la direction du CIUSSS de l'Estrie tient à préciser que c'est la gestion seulement des parcs de stationnement qui sera offerte en impartition selon un contrat fixe. Ainsi, les revenus des stationnements appartiennent et continueront d'appartenir au CIUSSS de l'Estrie - CHUS même après l'impartition.
Rappelons que lors du précédent exercice financier, les stationnements des 100 établissements ont rapporté des revenus d'un peu plus de 8 M$ grâce aux droits d'entrée des usagers et des employés. Des profits de 4,5 M$ ont été générés une fois l'entretien payé.