Marie Grégoire et son conjoint Morency Duchastel ont transformé leur espace de stationnement en jardin où ils ont reproduit le concept des trois sœurs de la tradition autochtone en plantant côte à côte haricots, courges et maïs agrémentés de fleurs comestibles.
Marie Grégoire et son conjoint Morency Duchastel ont transformé leur espace de stationnement en jardin où ils ont reproduit le concept des trois sœurs de la tradition autochtone en plantant côte à côte haricots, courges et maïs agrémentés de fleurs comestibles.

Stationnement nourricier

Émilie Pinard-Fontaine
Émilie Pinard-Fontaine
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke — Marie Grégoire et Morency Duchastel ont transformé leur stationnement en espace inspiré des jardins médiévaux du vieux continent où se trouvent des arbres et arbustes fruitiers, un potager ainsi que des plantes médicinales. « On a besoin de notre stationnement, mais on met la voiture dans la rue l’été; l’hiver, on met l’abri Tempo et on gare l’auto dans les maïs. C’est aussi simple que ça et il y a même de la place pour une assez grosse voiture! », lance Marie Grégoire.