Il est encore impossible de se faire rembourser pour le temps payé non utilisé dans les stationnements du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Stationnement dans les hôpitaux de Sherbrooke : une économie de 0,78$ par visite

Les patients qui utilisent les stationnements dans les différentes installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS doivent toujours estimer, à leur arrivée, le temps qu’ils passeront à l’intérieur de l’établissement. Il est toujours impossible de se faire rembourser si la visite est moins longue que prévu. En effet, l’implantation du système permettant de rembourser le temps d’utilisation non utilisé d’un espace de stationnement accuse un certain retard.

« Ce retard est bien malgré nous. Nous réitérons toutefois notre ferme intention de procéder à l’implantation de cette nouvelle technologie au CIUSSS de l’Estrie-CHUS dès qu’elle sera disponible », souligne Geneviève Lemay du service des communications du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

« La firme responsable du développement de la nouvelle technologie a connu des difficultés qui se traduisent, pour notre organisation, par un retard d’implantation. Il faut noter qu’il ne s’agit pas d’implanter de nouveaux horodateurs, mais bien de modifier la technologie programmée dans nos horodateurs existants », précise-t-elle ensuite.

Moins cher

La direction du CIUSSS tient à rappeler la réflexion qui a mené à l’application de la nouvelle tarification. « Lors de l’implantation de la nouvelle politique de tarification des espaces de stationnement, notre analyse nous permettait de croire que les usagers se présentant dans nos installations paieraient moins que par le passé, en moyenne, pour stationner leurs véhicules. Près de deux ans plus tard, notre hypothèse se confirme », ajoute Geneviève Lemay.

« À titre d’exemple, dans les deux hôpitaux de Sherbrooke et à celui de Granby, avant l’implantation de la nouvelle politique de tarification des espaces de stationnement, la tarification était unique à 6,25 $ avec les 30 premières minutes gratuites (15 minutes à Granby), alors que maintenant, pour les mêmes espaces de stationnement, la tarification moyenne s’élève à 5,47 $, ce qui se traduit d’une économie de 0,78 $ par visite par usager », ajoute Mme Lemay.

Aussi, 40 % des utilisateurs se prévalent de la gratuité ou de la tranche d’une heure à 2,50 $, et il y a peu de transactions journalières au tarif maximal de 7,50 $ (15 %).

« De plus, nos statistiques démontrent que seulement 7 % des transactions nécessitent un ajout de temps à l’horodateur », précise enfin Mme Lemay.

Harmonisation impossible

Il y a deux semaines, l’Université de Sherbrooke dévoilait qu’elle allait dorénavant utiliser l’application B-CITI pour que les utilisateurs puissent payer leurs places de stationnement. Il s’agit de la même application que celle utilisée par la Ville de Sherbrooke, ce qui simplifie la tâche des usagers qui fréquentent les deux stationnements. Cette harmonisation n’a pas été possible au CIUSSS de l’Estrie-CHUS pour des raisons techniques.

« Lorsque nous sommes allés en appel d’offres pour la gestion de nos parcs de stationnement, l’application mobile devait être incluse à l’offre proposée. C’est la Société parc auto Québec qui a été retenue et l’application mobile incluse à leur proposition était Passport Canada. Nous sommes d’ailleurs satisfaits de cette application qui répond bien à nos besoins », précise Geneviève Lemay.